Accueil Société

Militaire recherché: Alexander De Croo s’interroge sur son activité au sein de la Défense

Le kern a discuté de la chasse à l’homme qui a lieu en Flandre depuis ce mardi soir.

Temps de lecture: 2 min

C’est une situation dangereuse, mais nos services de sécurité et le parquet fédéral la maîtrisent. » C’est ce qu’explique le Premier ministre Alexander De Croo en réponse à la chasse à l’homme lancée ce mardi. « La question pertinente, bien sûr, est de savoir comment il est possible que quelqu’un qui est listé comme ayant des idées extrêmes, et qui avait déjà fait des menaces, soit actif au sein de la Défense, ait accès à des armes et puisse les prendre. »

Le kern s’est déjà réuni sur la question, dixit De Croo. « Nous avons demandé un rapport à ce sujet et nous voulons que des mesures soient mises en place d’ici demain pour que ce genre de choses ne soit plus possible. »

Parce que le militaire pourrait viser le virologue Marc Van Ranst, le Premier ministre a souligné l’importance de la liberté d’expression. « Tout le monde devrait pouvoir s’exprimer librement dans ce pays. Qu’il s’agisse de politiciens, de scientifiques… chaque citoyen. »

Surveillé par les renseignements militaires et par l’Ocam, l’homme de 46 ans a proféré des menaces contre le virologue. Lourdement armé, il est toujours recherché ce mercredi matin tandis que sa voiture a été retrouvée, sans plaque, près d’un bois de la localité de Dilsen. Des armes ont aussi été retrouvées.

> Chasse à l’homme dans le Limbourg : la police fédérale lance un avis de recherche pour retrouver Jurgen Conings

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par HERMAN Romuald, mercredi 19 mai 2021, 21:26

    Selon De Croo, « Tout le monde devrait pouvoir s’exprimer librement dans ce pays. Qu’il s’agisse de politiciens, de scientifiques… chaque citoyen. » Sauf peut-être dans ce monde mondialisé bien-pensant et politiquement correct (pro-multinationale, pro-migration et anti-autochtone) ceux qu’on appelle directement « facho » parce qu’ils ne sont pas d’accord et veulent défendre leurs traditions, leur histoire, leur culture et leur terroir ! C’est peut-être pour cela que ce « terroriste » a pris les armes parce que lui, s’il s’exprime, c’est case « attention, la Loi vous interdit vos idées ».

  • Posté par Lambert Paul, mercredi 19 mai 2021, 14:21

    Il ferait mieux de s'occuper de se poser la question pour les terroristes et certains jeunes que pout un militaire , mais là c'est mois facile

  • Posté par Bernard Philippe, mercredi 19 mai 2021, 14:58

    Ce militaire est un terroriste. Il est extrêmement dangereux car il sait très bien se servir des armes. Ce gars est un facho et je suppose que c'est ça qui vous chiffonne. Qu'ils soient de gauche, de droite ou religieux, ces tarés n'ont rien à faire dans nos rangs.

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko