Accueil Culture

«Bye bye baby»: un disque très réussi

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Voilà le genre d’album à écouter en voiture, la nuit, ou dans un parking en bord de mer, la tête dans les étoiles. Dès « Première vague », on est sensible à cette guitare « curienne » et ces nappes de synthés qui nous rappellent tout autant ces années 80 et 90 qui n’ont pas marqué que Nicola Sirkis. Marion le fait ici avec élégance, respect, amour et passion. La batterie – dont elle joue elle-même – est tout aussi référentielle à cette mouvance musicale (entre dream pop et shoegaze) qui n’a pas pris une ride. On peut n’y voir qu’un Indochine au féminin (surtout sur « Déjà vu ») tout en prenant un réel plaisir à écouter ce disque très réussi.

Label KMS-Sony Music.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs