Accueil Société

Chasse à l’homme en Flandre: «Un sniper peut tenir une semaine dans un trou sans que personne ne le retrouve»

Le parquet fédéral a annoncé que la police et l’armée procèdent à un balayage très complet du parc national de la Haute Campine, où la chasse à l’homme pour retrouver le fugitif militaire Jürgen Conings bat toujours son plein.

Temps de lecture: 2 min

Au sein de l’armée, beaucoup s’interrogent sur Jurgen Conings et sur la manière dont il a pu se procurer – et surtout sortir – des armes telles que des PN 90 (arme très moderne mise à disposition de peu d’unités) ou des LAW. « Ce sont des armes anti-chars à usage unique ; si on tire un LAW, c’est comptabilisé », explique un membre de l’armée. « C’est aussi très rare, parce que c’est cher ! Toutes les armes sont surveillées, tout est comptabilisé, même les munitions, et quand nous avons des exercices de tir, c’est planifié, enregistré et c’est avec l’arme qui nous est attribuée. »

Notre interlocuteur est également dubitatif sur la manière dont les forces de l’ordre vont pouvoir appréhender le fugitif : « Comme sniper, on est formés pour tenir une semaine dans un trou sans que personne ne puisse nous repérer. On sait faire en sorte que l’hélicoptère balayant les lieux avec un détecteur de chaleur ne nous repère pas et il existe aussi des techniques pour ne pas être débusqués par les chiens. Seul un militaire formé comme nous sait comment va réagir un militaire, et s’il n’y a que la police qui peut intervenir, il faudra compter sur les anciens militaires qui ont rejoint ses rangs.»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 20 mai 2021, 14:33

    Est-ce une bonne idée de relater tout cela comme si on suivait une aventure de Rambo ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko