Accueil Culture Livres

Agota Kristof: écrire, le défi d’une analphabète

Agota Kristof est morte il y a dix ans. Elle a brûlé son journal, mais elle nous laisse « L’analphabète », le récit autobiographique où elle se bat avec le français.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Agota Kristof est née en Hongrie, en 1935. Dès ses 4 ans, elle lit et elle raconte des histoires. En 1956, à 21 ans, avec son mari et son bébé, elle fuit la Hongrie envahie par les Russes pour gagner, par la forêt, l’Autriche puis la Suisse, où on l’installe à Neuchâtel. Elle ne connaît rien à cette langue, elle qui veut écrire. « J’affronte une langue pour moi totalement inconnue », écrit-elle. « C’est ici que commence ma lutte pour conquérir cette langue, une lutte longue et acharnée qui durera toute ma vie. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs