Accueil Sports Cyclisme Route

Tour d’Italie: Vendrame gagne la 12e étape, les favoris se neutralisent, des abandons à la pelle

Andrea Vendrame a remporté un sprint à deux avec Chris Hamilton.

Temps de lecture: 4 min

Andrea Vendrame (AG2R Citroën) a remporté jeudi la 12e étape du Tour d’Italie. Après 212 kilomètres éprouvants entre Sienne et Bagno di Romagna, l’Italien, membre de l’échappée du jour, a devancé l’Australien Chris Hamilton (DSM) dans un sprint à deux. Le peloton, avec le maillot rose Egan Bernal, a terminé à plus de 10 minutes.

Après 60 kilomètres disputés à vive allure, l’échappée s’est dessinée avec un groupe de 16 coureurs, dont Dries De Bondt (Alpecin-Fenix), déjà dans le coup la veille, et Victor Campenaerts (Qhubeka-ASSOS).

Alors que la pluie faisait son apparition à près de 70 bornes de la ligne, le groupe de tête comptait plus de 9 minutes d’avance dans la descente du Passo della Consuma (17,1 km à 5,7 %). Alors que les fuyards avaient course gagnée au sommet du Passo della Calla (15,3 km à 5,4 %), la situation s’est décantée dans la dernière difficulté du jour : le Passo del Carnaio (10,8 km à 5 %).

En effet, les Italiens Andrea Vendrame (AG2R Citroën) et Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo) ainsi que le Néo-Zélandais George Bennett (Jumbo-Visma) et l’Australien Chris Hamilton (DSM) se sont isolés en tête.

Aucun membre du quatuor n’est parvenu à faire la différence dans cette dernière bosse. C’est donc groupé qu’il a entamé les 5 derniers kilomètres. Profitant d’un marquage entre Brambilla et Bennett, Vendrame et Hamilton ont creusé un petit écart à 3 km de l’arrivée.

Beaucoup plus véloce qu’Hamilton, Vendrame, 26 ans, a écrit la plus belle ligne de son palmarès. Il avait déjà remporté, en 2019, une étape du Circuit Cycliste de la Sarthe et le Tro-Bro Léon.

Aucun mouvement notoire n’a été enregistré chez les cadors, l’équipe INEOS-Grenadiers de Bernal se contentant de gérer l’écart durant toute la journée. Le Colombien, pas inquiété, portera toujours le maillot rose de leader vendredi matin. Il devance de 45 secondes le Russe Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) et de 1 : 12 l’Italien Damiano Caruso (Bahrain-Victorious). Après sa défaillance de mercredi, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) est 7e à 2 : 22.

Après une étape tout plate et sans doute réservée aux sprinteurs vendredi entre Ravenne et Vérone (198 km), le peloton attaquera samedi une étape charnière de ce 104e Giro. En effet, l’arrivée sera jugée au sommet du terrible Monte Zoncolan, long de 13,1 km à 8,9 % de moyenne, avec trois derniers kilomètres à plus de 12 % qui pourraient bouleverser le général.

Lotto Soudal à quatre après l’abandon de Kobe Goossens

Kobe Goossens est le quatrième membre de l’équipe Lotto Soudal à abandonner le Tour d’Italie. Le Belge de 25 ans a jeté l’éponge jeudi au cours de la 12e étape de ce 104e Giro.

Goossens, 6e de la 8e étape, a chuté en débuté d’étape et s’est blessé à la main droite. Il subira un examen complémentaire à l’hôpital afin d’établir un diagnostic.

Le sprinteur australien Caleb Ewan, vainqueur de deux étapes, Jasper De Buyst et le Polonais Tomas Marczynski ont déjà quitté la course.

Restent en lice l’Allemand Roger Kluge, l’Italien Stefano Oldani ainsi que Harm Vanhoucke et Thomas De Gendt, qui souffre du genou depuis plusieurs jours.

Multiples fractures pour Alessandro De Marchi

La formation cycliste Israel Start Up Nation a perdu deux coureurs en l’espace de quelques minutes jeudi au début de la 12e étape du Tour d’Italie. L’Italien Alessandro De Marchi et le Britannique Alex Dowsett ont dû abandonner.

De Marchi, maillot rose pendant deux étapes de ce Giro, a lourdement chuté après une vingtaine de kilomètres. Conscient, il a été emmené en ambulance, a précisé son équipe. Dans le courant de l’après-midi, sa formation a précisé qu’il souffrait d’une fracture de la clavicule et de six côtes cassées. Il a aussi brisé sa première et sa deuxième vertèbre thoracique. « Il n’a subi aucun traumatisme cranien mais devra rester en observation une nuit au moins », a écrit Israel Start Up Nation sur Twitter.

Quelques minutes plus tard, Dowsett, 32 ans et double vainqueur d’étape sur le Giro, a jeté l’éponge en raison de problèmes à l’estomac.

En début de journée, l’Espagnol Marc Soler (Movistar), 11e du général, a lui aussi été victime d’une chute. Souffrant du dos, il a abandonné après une cinquantaine de kilomètres.

Le Suisse Gino Mäder (Bahrain-Victorious), vainqueur de la 6e étape, a aussi renoncé durant cette 12e étape, longue de 212 kilomètres entre Sienne et Bagno di Romagna.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb