Accueil Planète Pollution

AnneKatrien Verdickt, visage de la lutte pour le droit à l’air pur

« Help, I can’t breathe ! » Le slogan du collectif Filter Café Filtré, une association de parents d’élèves en lutte pour l’amélioration de la qualité de l’air en ville, illustre l’urgence portée par ses membres. Pour les représenter, ils misent sur la solide détermination de la militante AnneKatrien Verdickt, architecte bruxelloise et cofondatrice du collectif.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La mère d’AnneKatrien Verdickt lui rappelle souvent de ralentir, de ne pas trop tirer sur la corde. « J’ai toujours été très engagée dans les choses que j’entreprends », admet-elle devant un cappuccino, en terrasse d’un café anversois aux abords de l’Escaut. Née à Uccle de deux parents juristes, la cofondatrice du collectif Filter Café Filtre obtient son master d’architecture à l’école Saint-Luc en 2000. Vingt ans plus tard, elle jongle entre plusieurs casquettes, à la fois propriétaire d’un cabinet d’architecture bruxellois, militante et mère. On la voit arriver de loin dans son imperméable orange fluo, à peine plus accrocheur que son sourire solaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Pollution

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs