Accueil Société

«Pas normal que Jürgen Conings ait eu accès aux armes et aux munitions en même temps»

Les recherches se poursuivent pour débusquer le militaire proche de l’extrême droite. Un expert estime qu’elles pourraient coûter une dizaine de millions d’euros. Un juge d’instruction a été nommé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Jürgen Conings reste introuvable. Quatre jours que les recherches se focalisent dans le parc de Haute Campine, dans le Limbourg, pour tenter de retrouver le caporal d’extrême droite en fuite lourdement armé. Est-il toujours en vie ? Est-il toujours dans la région ? A-t-il, comme certains le pensent, laissé sa voiture et les quatre lance-roquettes aux abords de cette vaste étendue de nature sauvage pour brouiller les pistes et s’enfuir ailleurs ?

Ce vendredi après-midi, le périmètre de sécurité installé à l’entrée du parc national a été étendu. Le parc est à nouveau passé au peigne fin. « Nous voulons être minutieux dans notre travail de recherche et avancer en toute sécurité dans une zone parfois difficile d’accès en raison des forêts, des buissons et des plans d’eau », a expliqué le directeur-coordinateur (DirCo) de la police fédérale limbourgeoise, Robin Minten. Il a par ailleurs dit ne pas savoir si le militaire quadragénaire était toujours en vie ou s’il avait fui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 22 mai 2021, 9:08

    Il y a tellement de choses pas "normales " dans ce pays, mais quand on veut seulement arriver en haut en n étant pas capables de faire le job voilà ce que cela donne

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs