Accueil Monde Proche-Orient

Conflit israélo-palestinien: le mont du Temple à nouveau accessible aux Juifs

Cette réouverture intervient après un cessez-le-feu décrété entre Israël et le Hamas.

Temps de lecture: 2 min

Le mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem a été rouvert dimanche aux fidèles juifs, quelques jours après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre Israël et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza.

Le site sacré de Jérusalem était inaccessible aux Juifs pendant le Ramadan, le mois du jeûne des musulmans, en raison de violents affrontements entre les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes sur l’esplanade des mosquées.

Malgré la fin du ramadan, la semaine dernière, l’accès au site n’a été rétabli que ce dimanche. Cette réouverture intervient alors que les tensions à Jérusalem restent élevées. La police israélienne a annoncé avoir arrêté 33 personnes dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’elle a été la cible de jets de pierres et d’engins incendiaires.

Des sources médicales palestiniennes ont quant à elles fait état de 15 personnes blessées par des balles en caoutchouc lors d’affrontements avec les forces de sécurité israéliennes vendredi.

L’esplanade des mosquées, le « Haram al-Charif » (Noble sanctuaire) chez les musulmans et qui se dit mont du Temple chez les Juifs, est le troisième lieu saint de l’islam et le site le plus sacré du judaïsme.

Cessez-le-feu

Des affrontements ont éclaté le 7 mai sur l’esplanade, sur fond de tensions causées par des menaces d’expulsion de familles palestiniennes au profit de colons israéliens dans un autre quartier de Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé et annexé par Israël.

Ces violences à Jérusalem-Est ont ensuite dégénéré en escalade militaire entre l’armée israélienne et des groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza, en affrontements en Cisjordanie occupée et dans des villes « mixtes » d’Israël où vivent des Juifs et des Arabes.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Israël et le Hamas ont annoncé un cessez-le-feu, après onze jours d’affrontements ayant fait au moins 243 morts palestiniens -dont 66 enfants- et 12 morts en Israël -dont deux enfants. Et 25 personnes ont été tuées en Cisjordanie.

Le ministre israélien des Finances, Israel Katz, a averti dimanche que toute nouvelle attaque à la roquette depuis Gaza entraînerait une réaction beaucoup plus forte d’Israël.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs