Accueil Opinions Chroniques

Coronavirus – «La vie en pause, jour 438: la phobie»

Notre chronique hebdomadaire sur la nouvelle vie des Belges.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Ce week-end, il s’est passé un truc incroyable.

C’est Sabine, la voisine, qui nous dit qu’elle a repris le train l’autre jour, première fois depuis longtemps, et qu’il était bondé, et que c’était une horreur parce que désormais... les gens la dégoûtent. « Déjà avant, qu’elle raconte, j’essayais de ne toucher à rien, de ne pas devoir appuyer moi-même sur le bouton de la porte, mais maintenant, c’est terrible : tout me dégoûte. Y a pas d’autres mots : tout me dégoûte. »

Ah ça, c’est un problème. Être dégoûté par le cassoulet en boîte, le vomi, les cheveux dans le lavabo, Seven de David Fincher ou le répugnant poisson-football échoué la semaine dernière à New Port Beach, en Californie, avec ses yeux vitreux et sa gueule béante remplie de petites dents tranchantes comme du verre, on comprend. Mais les gens ? L’humanité tout entière ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Rouvroy A., mercredi 26 mai 2021, 20:42

    Merci Julie pour ce petit moment d'humour, toujours apprécié . . .

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs