Accueil Société Enseignement

Enseignement: la relance wallonne passera par la formation initiale

Comme les experts le recommandaient, le gouvernement compte faire de la formation des jeunes la clé de voûte de son projet. Et donc se mêler d’enseignement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Faut-il régionaliser l’enseignement francophone actuellement aux mains de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? La question revient à intervalles plus ou moins réguliers dans le débat politique, en tout cas en Wallonie où cette perspective conserve beaucoup d’adeptes à défaut de faire l’unanimité.

A l’occasion du débat sur la relance au sud du pays, cette évolution envisagée de longue date fait à nouveau parler d’elle. Il y a des « pour » et des « contre » dans chaque formation politique. Mais beaucoup pensent qu’un tel glissement s’inscrit dans le cours d’une histoire institutionnelle qui vise à davantage de simplicité. Il aurait aussi le mérite de placer sous une même responsabilité politique l’enseignement, d’une part, l’économie et l’emploi, de l’autre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 25 mai 2021, 13:09

    Les Flamands ont immédiatement fusionné Communauté et Région, par souci d'efficacité bien sûr, mais aussi pour justifier son implantation à Bruxelles. Il est temps de passer à une Belgique à 3 (4?) régions, placées toutes sur le même pied. La région flamande devra se choisir une capitale sur son territoire et laisser les Bruxellois se diriger tout seuls, en supprimant le déni actuel de la plus élémentaire démocratie (1 homme = 1 voix).

  • Posté par Casier Etienne, mardi 25 mai 2021, 11:27

    Les Flamands ont dès le début fusionné région et communauté. Comme cela il y a un seul budget (un seul pot). Et ils peuvent financer leur enseignement en puisant dans ce pot. Côté francophone, l'enseignement dépend de la FWB. FWB qui reçoit uniquement des dotations du Fédéral. On attend avec craintes les projections post crise COVID... La FWB pourrait en théorie augmenter ses ressources en levant des impôts mais en pratique elle ne peut le faire car son territoire fiscal n'est pas circonscrit (quid de Bruxelles ?). Et donc il faut fusionner Communauté Française et Région Wallonne. Ainsi l'enseignement pourra bénéficier de plus de moyens.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , mardi 25 mai 2021, 10:52

    Ils ont découvert l’importance de la formation... avancée stratégique !

  • Posté par Jean Luc, mardi 25 mai 2021, 10:45

    Le gouvernement wallon a parfaitement raison de se mêler d'enseignement. Ca lui a tellement réussi jusqu'ici, les résultats de ses interventions sont tellement brillants...

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs