Accueil Monde Europe

Avion détourné en Biélorussie: que pouvait faire le pilote de Ryanair?

Michael O’Leary, le patron de la compagnie irlandaise, parle d’un acte de « piraterie ». C’est le pilote de l’avion qui décide en dernier recours, avec la sécurité des passagers comme premier impératif.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

A cette heure, les circonstances exactes de l’atterrissage forcé d’un avion de la compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair sur l’aéroport de Minsk ne sont pas encore totalement éclaircies. Les autorités biélorusses affirment avoir reçu une – fausse – alerte à la bombe. Et c’est le pilote de l’avion Ryanair qui aurait volontairement décidé de poser son avion dans la capitale… où l’opposant Roman Protassevitch, qui faisait partie des passagers, a été arrêté par la police et forcé de débarquer. Minsk argue que le commandant de bord aurait pu détourner son appareil vers la Pologne ou l’Ukraine. Mais celui-ci avait-il vraiment le choix, sachant qu’un avion de chasse biélorusse s’était porté à sa hauteur ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par FR. W., mercredi 26 mai 2021, 16:02

    Que pouvait-il faire? Gentiment écouter les consignes et se poser exactement à l'endroit qu'on lui indique. Même s'il est déjà à une centaine de km à l'intèrieur d'un pays voisin, le MIG pourrait encore le dégommer avant qui que ce soit puisse intervenir. Ce n'est pas un film d'action, un avion de ligne n'est ni capable d'éviter le tir d'un missile, ni de semer un avion de chasse ...

  • Posté par Michiels Laurence, mardi 25 mai 2021, 9:32

    L'avion était tout proche de Vilnius et de la frontière quand il se détourne vers Minsk, on aimerait entendre le pilote. Mauvais pour l'image de Ryanair !

  • Posté par Formisani Serge, lundi 24 mai 2021, 23:12

    Négatif, le tracé du vol est bien défini sur FlightRadar24. Le commandant de bord a comme première mission la sauvegarde de ses passagers et de son équipage. Le CVR sera certainement analysé par Ryanair et les autorités compétentes. C'est un acte de piraterie aérienne et les auteurs doivent être poursuivis. Espérons seulement que les politiques ne se contenteront pas que de grandes phrases sans conséquences. Cela provoquerait un dangereux précédant pour des pays comme la Biélorussie.

  • Posté par Lekeu Claudine, lundi 24 mai 2021, 22:56

    Etant plus proche de Vilnius que de Minsk, je me demande ce qui se serait passé si le pilote avait continué sa route jusqu’à Vilnius. C’eût pu être justifié. L’avion de chasse qui l’escortait aurait-il attaqué l’avion et l’aurait-il fait exploser en vol ?

  • Posté par Lombard Fernande, lundi 24 mai 2021, 22:28

    l'appareil de ryanair a survolé la biélorussie pendant son vol, ce qui est logique quand tout va bien. le problème est réel si l'appareil transporte un citoyen biélorusse recherché par la justice de son pays. Souvenons nous de la mésaventure de moralès, syndicaliste bolivien proche du parti socialiste qui a connu le même sort. washington lui ayant fait subir la même mésaventure...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs