Accueil

Mercy et Iris, deux réalités

Article réservé aux abonnés
Journaliste au Soirmag Temps de lecture: 2 min

Mercy bat des cils aussi vite qu’elle égraine son histoire. Originaire d’Afrique de l’Ouest, elle est arrivée en Belgique il y a deux ans. Des connaissances l’ont « initiée » au milieu du sexe tarifé. Elle n’en dit pas plus. Dans le quartier Nord, elle a loué une « carrée », maigre studio qui se monnaie à prix d’or. En mars 2020, elle a stoppé son activité, avec les loyers impayés que l’absence de passes implique. Quelques mois plus tard, elle a doucement repris. Sa carrée fermée à cause de la crise sanitaire, elle a battu le pavé à la recherche de clients prêts à débourser entre 10 et 25 euros la passe, selon le besoin financier du moment.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs