Accueil Immo

La Commission va sérieusement réduire la superficie de bureaux à Bruxelles

Il se confirme aussi que la superficie totale de bureaux occupés par la Commission diminuera à terme de 25 à 30 %.

Temps de lecture: 2 min

La Commission européenne a l’ambition de réduire la superficie de bureaux qu’elle occupe à Bruxelles, mais n’envisage pas de quitter la capitale belge, a affirmé mardi le commissaire européen au Budget et à l’Administration, Johannes Hahn.

Celui-ci s’est entretenu avec le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, le secrétaire d’Etat bruxellois à l’urbanisme Pascal Smet et le commissaire du gouvernement bruxellois à l’Europe Alain Hutchinson, au sujet de la politique immobilière future de l’institution européenne. Celle-ci compte maintenir le télétravail dans une proportion limitée, à l’issue de la crise sanitaire, et envisage de quitter un certain nombre d’immeubles satellites au cours des prochaines années.

Dans quels quartiers  ?

Le commissaire Hahn s’est refusé d’en dire davantage sur la localisation des futures implantations revues à la baisse pour ne pas provoquer d’effets d’aubaine sur le marché immobilier, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse organisée en vidéoconférence après la rencontre. Celle-ci avait surtout pour objectif de maintenir le dialogue entre la Commission et la Région-Capitale belge.

On retiendra des propos des différents protagonistes que le Quartier européen « historique » demeurera central dans la stratégie immobilière de la Commission. Selon le secrétaire d’Etat Pascal Smet, le quartier Nord entre également dans les plans de la Commission.

À lire aussi L’Union européenne prépare un nouveau tour de vis sur les abus fiscaux

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Jean-Marie Werts, mardi 25 mai 2021, 23:48

    Toutes vos remarques sont exactement ce que je pensais depuis un certain temps. A force de taper sur le clou vient un moment ou il est enfoncé et c'est ce qu'il va se passer, Bruxelles je n'y fout plus un pied mais je ne serai surement pas le seul. Petite ville de province deviendra et très pauvre en plus enfin il y restera les politiciens assurés de leur salaires enfin quoique. Triste pays.

  • Posté par L P, mardi 25 mai 2021, 17:19

    vous allez voir soudainement que tous ces gens que beaucoup critiquent vont soudainement paraitre bien sympatiques. Quand beaucoup seront autorises a partiellement faire du teletravail depuis leur pays d'origine et donc qu'il rapatrieront leur familles, le marche de l'immobilier en pendra un sacre coup. Et les ecologistes seront content car Bruxelles se videra....C'est une petit revolution qui se presente a l'horizon. Avec malheursement le choc economique qui y sera associe, pour les commercants, les bars, la restauration etc...la Commission a Bruxelles represente une chance, que nous le voulions ou pas.

  • Posté par L P, mardi 25 mai 2021, 21:44

    Merci pour vos remarques et d avoir ete plus loin dans le commentaire que moi qui n’osait pas dire cenque vous avez tres bien decrit. L agence europeenne du medicament est allee en hollande apres une grosse fronde de son personnel qui a tres majoritairement refuse d aller a Bruxelles. Et de meme pour beaucoup d autres agences. Decentraliser les instituions pourrait etre une solution a la crise de confiance du peuple europeen…peut etre…en tout cas je reste convaincu que `bruxelles s’effondrera si ces gens partent. Cela ne sert a rien deles jalouser. Et si certains ne sont pas contents ils sont les bienvenus pour passer les concours d entree.

  • Posté par Oscar Pascal , mardi 25 mai 2021, 20:27

    Je crains bien plus car lorsque : " … mais n’envisage pas de quitter la capitale belge, a affirmé mardi le commissaire européen au Budget et à l’Administration, Johannes Hahn…" C'est un politique et souvent, en politique, c'est le contraire de ce qui est dit qui est fait. Ce que je pense, c'est que l'Europe envisage de quitter Bruxelles, ce sera un désastre économique, annoncé d'ailleurs. Un indicateur, avec le Brexit, 25 % de grandes sociétés financières ont quitté la City. Combien se sont installées à Bruxelles ? Aucune. Elles se sont installées à Paris, Francfort, Rotterdam,... Pourquoi ? Car ayant une vision à long terme, le seul intérêt de Bruxelles est l'Europe. Sans les institutions européennes à Bruxelles, aucun intérêt. Ces sociétés financières anticipent le départ des Institutions européennes hors Bruxelles. Trop d'instabilités institutionnelles, pays trop instable, et puis il faut reconnaître que tout est fait en région bruxelloise pour " faire fuir" les sociétés… ce que font déjà de nombreuses sociétés...

  • Posté par zay sergio, mardi 25 mai 2021, 18:59

    Eh oui, et ça va faire beaucoup de mal à beaucoup de monde. Pas surprenant: à force de tirer la ficelle, elle se casse et on se rend compte du dégât quant il est trop tard. Quant à la Van den Brandt, elle peut déjà jouir: les perspectives de rendre Bruxelles une petite ville de province sans voitures sont plus reluisantes que jamais. Quand les bobos qui votent écolo parce c'ets bien pour l'environnemtn se retrouveront au chômage, ils vont réfléchir

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La UneLe fil infoCommentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo