Accueil Société

Une cyberattaque visant le SPF Intérieur est restée sous le radar durant deux ans

Le professionnalisme de l’attaque laisse envisager des « moyens étatiques » derrière celle-ci, selon le parquet fédéral. D’après le SPF Intérieur, les données liées au Registre national n’auraient pas été touchées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Les systèmes informatiques du SPF Intérieur ont fait l’objet d’une intrusion remontant au moins à avril 2019 et ce n’est qu’en mars 2021 que les autorités belges ont pu s’en rendre compte. Voilà ce que révélaient la RTBF et De Standaard ce mardi. Des faits, confirme le parquet fédéral, pris très au sérieux. Rapportés par le SPF Intérieur et par le CCB (le Centre pour la Cybersécurité de Belgique), ils font depuis lors l’objet d’une instruction judiciaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mercredi 26 mai 2021, 15:17

    « pas de panique », .... « La situation est sous contrôle : le réseau a été nettoyé et la sécurité a été rétablie ».... jusqu'à la découverte de la prochaine faille. Dès le moment où un "système informatique" est connecté au "monde extérieur" dans le but d'avoir des échanges de données, il y a risque de sécurité. C'est impossible de faire autrement et tous les "systèmes informatiques" sont actuellement dans ce cas de figure; je veux dire qu'il n'y a pas un seul système qui est en "stand-alone" pur et dur. Et avec l'avènement de "internet des objets", la situation sera encore pire. Pour autant, faut-il tout arrêter ? Non, bien évidemment. Il faut continuer à essayer de "prévoir l'imprévu" aussi antinomique que ce soit

  • Posté par Dechamps Pascal , mercredi 26 mai 2021, 13:15

    2 ans ! Et pendant ce temps de brillantes personnes, rémunérées par l'Etat, créent le Big Brother, s'introduisent dans tous les rouages censés garantir les libertés au mépris de toutes incompatibilités de fonctions, initient le flicage informatique de toute la population et ne sont pas sanctionnées. Bravo le Gouvernement MR/NVA, et maintenant le Gouvernement suivant paye les pots cassés: le dégueulasse a été réalisé, l'essentiel n'est pas fait.

  • Posté par Pire Bernard, mercredi 26 mai 2021, 9:59

    Quand le professionalisme de l'attaquant rejoint l'amateurisme du défendeur, on en arrive là... Comment croire nos gouvernants qui nous jurent la main sur le coeur que nos données sont protégées, que tout va bien, qu'ils s'occupent de tout. Hafnium c'est du connu et c'est chinois, n'en déplaise aux aficionados du PTB et autres sinophiles indécrottables.

  • Posté par HENRY René, mercredi 26 mai 2021, 9:15

    Tout va bien...Bonnes gens dormez en paix.

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 26 mai 2021, 7:20

    Comme pour Tchernobyl, le covid-19 ou d'autres "menaces globales" : pas de panique - tout est sous contrôle :-((

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs