Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: les primes de risque, ces rustines qui n’apaiseront pas la colère des services sociaux et de santé

L’octroi de primes aux professionnels des soins de santé est loin de résoudre les problèmes dont souffre le secteur depuis plusieurs décennies. Un regain d’agitation sociale sera difficilement évitable en Europe si des mesures pérennes ne sont pas prises.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Après un an et demi de tractations, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, et des représentants des médecins assistants candidats spécialistes sont parvenus à un accord prévoyant une meilleure protection sociale pour ces travailleurs. Cet accord n’a toutefois été conclu qu’avec les médecins flamands, leurs homologues francophones ayant quant à eux décidé de se mettre en grève pour une durée indéterminée. Cette division régionale est sans doute typiquement belge, mais il n’en reste pas moins que le statut de ces employés, entré en vigueur en 1983, évolue pour la première fois en près de quatre décennies !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs