Accueil Monde Europe

Russie: entre soutien et pression, Moscou entretient des arrière-pensées ambiguës avec Minsk

Le Kremlin a de facto apporté son soutien à Alexandre Loukachenko dans l’affaire Protasevich. Mais sa diplomatie est tout en contorsions avec son allié biélorusse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Jean-Yves Le Drian a dit tout haut ce que beaucoup, en Europe, pensent tout bas. « L’absence de réaction de la Russie vaut caution », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères sur France 2. « Si d’aventure le président russe Vladimir Poutine voulait se démarquer du président biélorusse Alexandre Loukachenko, il le ferait », a-t-il encore prévenu, expliquant que Minsk et Moscou partagent une même complicité idéologique sur l’« autoritarisme » et la « volonté de tuer la société civile ».

Alors que, dans un discours à la nation, ce mercredi, Alexandre Loukachenko a affirmé avoir agi « légalement » en déroutant l’avion commercial occupé par l’opposant Roman Protasevich, Vladimir Poutine lui a rapidement apporté son soutien. « Le Kremlin ne voit pas de raisons de ne pas croire les déclarations des dirigeants biélorusses », a déclaré le porte-parole du président, Dmitrï Peskov.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hubert Wynands, jeudi 27 mai 2021, 9:01

    Caricature de bas niveau.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs