Accueil Culture Cinéma

«Cruella», géniale, méchante et un peu folle: diaboliquement réjouissant!

Chez Disney, on poursuit l’adaptation des classiques de l’animation en « live action ». Avec « Cruella », ce sont « Les 101 dalmatiens » qui ressuscitent. Enfin, presque : le ton comme l’esprit ont changé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans cette origin story, c’est Emma Stone qui incarne Estella et, forcément, Cruella. « Je ne l’ai pas choisie, s’amuse Craig Gillespie (photo), c’est elle qui m’a choisi ! » Pour la petite histoire, le réalisateur australien avait reçu un coup de fil de Sean Bailey, de chez Disney (NDLR : où ce dernier préside aux destinées de la production des studios), demandant ce qu’il pensait justement de faire jouer Cruella par Emma Stone, dans le Londres punk des années 70.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs