Accueil Société

Le Roi, ce messager vaccinal

Ce mercredi, le roi Philippe visitait le centre de vaccination de Bierset. Après celui de Schaerbeek et avant un centre limbourgeois. Pour appuyer le message des politiques et scientifiques : le vaccin, c’est la solidarité, c’est la liberté.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Le Roi, ambassadeur du vaccin ? Dans son entourage, on ne le formule pas ainsi. D’autant que la santé étant une question personnelle et la vaccination pas obligatoire en Belgique, le chef de l’Etat, aux pouvoirs constitutionnels bien délimités, n’a pas à s’en faire le chantre envers et contre tout.

Il n’empêche : pour atteindre l’immunité collective dans le contexte des variants, il faudra dépasser le seuil des 70 % de vaccinés initialement prévus, pour atteindre les 80 % voire les 90 %. Or, une relative résistance ou indifférence empêche, à ce stade, de tirer le taux de vaccination suffisamment vers le haut, du moins au-delà du seuil requis. Particulièrement dans certaines régions de Bruxelles ou de Wallonie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs