Accueil Société

Johnson & Johnson réservé aux plus de 41 ans: «A court terme, il n’y a aucun impact sur la vaccination», dit Frank Vandenbroucke

Une patiente de moins de 40 ans est décédée après avoir reçu une injection du vaccin Janssen contre le coronavirus.

Temps de lecture: 2 min

Sur le plateau de la RTBF, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a expliqué qu’un signalement a été fait auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) suite au décès d’une personne de moins de 40 ans après avoir reçu le vaccin de Johnson & Johnson. En attendant, le sérum n’est temporairement plus administré aux personnes de moins de 41 ans.

En Belgique, quelque 40.000 unités du vaccin Johnson & Johnson ont été à ce jour livrées. Pour rappel, ce vaccin a pour particularité de s’administrer en une seule dose, contre deux pour les autres sérums.

Janssen est donc prioritairement utilisé pour la vaccination à domicile des personnes âgées et la vaccination d’un certain nombre de groupes précaires tels que les sans-abri et les personnes sans papiers. Ces personnes continueront à recevoir le vaccin Janssen, même si elles ont moins de 41 ans, a confirmé Frank Vandenbroucke. « Il n’y pas vraiment d’alternative pour la vaccination à domicile ».

« En ce qui concerne la population invitée dans les centres de vaccination, le vaccin ne joue qu’un rôle limité pour la simple raison que nous attendons des livraisons. Et donc il a été plutôt facile de dire que temporairement, on ne l’administrait pas aux moins de 41 ans en attendant plus d’analyses de l’agence européenne ».

Selon le ministre fédéral, cela ne va pas encore impacter la campagne de vaccination. « A court terme, il n’y a aucun impact. D’ici deux ou trois semaines, si Johnson & Johnson nous envoie des milliers de doses, ça devient une question vraiment importante pour la campagne. On a le temps. On attend des analyses plus approfondies »

À lire aussi Johnson & Johnson réservé aux plus de 41 ans: quel impact sur la campagne vaccinale?

« Petite sonnette d’alarme »

« Sur 1,3 million de personnes vaccinées en Europe, il y a maintenant un cas. La femme est décédée à Bruxelles. C’est une petite sonnette d’alarme parce que l’on a vu le même syndrome qui est lié à un effet secondaire extrêmement rare chez AstraZeneca. C’est cette thrombose combinée avec une chute des plaquettes, ce qui est extrêmement rare et difficile à guérir », a expliqué le ministre.

À lire aussi AstraZeneca: de très rares cas d’une thrombose atypique

« Sur 1,3 million de personnes vaccinées en Europe, ça veut dire qu’il y a des centaines et des centaines d’hospitalisations et des dizaines des dizaines de décès à cause du covid qui ont été évitées », a tenu à rappeler Frank Vandenbroucke

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Bricole Juju, mercredi 26 mai 2021, 23:54

    Un cas unique et l'on se sert de l'âge de cette personne comme date pivot... Comprends pas! Si cette personne avait eu 70 ans, quel aurait été ce pivot? Si une mesure de prudence s'impose, elle devrait être totale et non partielle. Les incohérences des décisions, auxquelles j'essaie de me conformer, continuent.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko