Accueil Monde Union européenne

Coronavirus: entre l’UE et AstraZeneca, une bataille judiciaire aux relents d’amertume

AstraZeneca accuse la Commission de vouloir réécrire le contrat pour la fourniture de 300 millions de doses de vaccins anti-covid. L’institution n’apprécie pas la récupération du débat sur l’accès équitable au vaccin pour le monde entier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Après sept heures de plaidoiries, force est de constater que la Commission européenne et AstraZeneca ne parlent définitivement plus la même langue quand il s’agit d’évoquer les engagements contractuels du laboratoire anglo-suédois relatifs à l’achat de 300 millions de doses de vaccin anti-covid.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 27 mai 2021, 10:28

    Le contrat entre AZ et l'Université d'Oxford dispose prévoit que le vaccin sera livré au prix coûtant. Celui-ci peut évidemment varier d'un pays à l'autre mais reste en Europe de l'ordre de l'Euro. C'est très bon marché pour combattre une épidémie mortifère. C'est moins cher que des tests PCR (obligatoires!!!) dont le prix en Europe varie de quelque 50 à 200 Euro et qui aident à contrôler l'épidémie mais en conjonction avec des confinements désastreux pour l'économie et la vie sociale. La stratégie batailleuse de la Commission européenne est incompréhensible, sauf à ce qu'elle servirait à tenter (maladroitement) de camoufler son incompétence.

  • Posté par Galasse Jean-Noël, vendredi 28 mai 2021, 8:40

    Vous comparez le prix du vaccin sortie usine, avec le prix des tests PCR payés par le patient ! Le prix du vaccin a été estimé à 70€ en Wallonie et 50€ en Flandres, en tenant compte des coûts de distribution et d'injection. Mais je suis d'accord avec vous sur le fait que le prix du vaccin est peanuts par rapport au coût de la crise. 11 millions de doses à 20€ représentent 220 mio € alors que la crise a coûté plus de 40 mia € !

  • Posté par Even Philippe, jeudi 27 mai 2021, 8:08

    Faudrait qu'on m'explique : Les usines anglaises savent fournir le vaccin au prix coutant à L'UE mais pour les anglais , ce prix coutant est plus élevé. A mon avis, ce "prix coutant" inclus certainement une marge bénéficiaire, meme minime. Du coup, donner priorité aux livraisons anglaises s'explique mieux : ca leur rapporte plus.. bref ... business...business

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs