Accueil Société

Un homme inculpé pour négationnisme et des menaces envers Marc Van Ranst

L’homme est âgé de 50 ans.

Temps de lecture: 2 min

Le parquet de Flandre orientale a annoncé mercredi que le juge d’instruction de Termonde a placé sous mandat d’arrêt un homme de 50 ans à Saint-Nicolas pour des soupçons de négationnisme et des menaces envers le virologue Marc Van Ranst.

Le parquet annonce que l’homme a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi. Ses motivations ne sont pas encore connues mais son état mental fait toujours l’objet d’une enquête. Le juge d’instruction a désigné un psychiatre afin d’examiner l’homme.

Le journal De Morgen a rapporté mercredi que l’homme en question est K.J., une figure connue parmi l’extrême-droite en Flandre. «K.J a finalement été retrouvé et arrêté par la police au cimetière de Brasschaat, près de la tombe de sa mère. Jürgen Conings s’est également rendu sur la tombe de sa mère avant sa disparition pour y laisser ses insignes d’honneur. (...) Le week-end dernier, K.J. faisait partie des personnes qui sont allées manifester dans le Limbourg pour soutenir Jürgen Conings», relate le journal.

Le parquet ne communique pas d’autres détails sur l’enquête ou sur d’éventuelles similitudes dans les comportements de cet homme et de Jürgen Conings. Le suspect comparaitra devant la chambre du conseil vendredi, qui décidera d’une éventuelle prolongation de son mandat d’arrêt.

À lire aussi Les trois principales hypothèses autour de la cavale de Jürgen Conings

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 27 mai 2021, 1:47

    Bien sûr que les camps de concentration ont existé. Mais si quelqu'un pense et veut affirmer le contraire, il devrait pouvoir s'exprimer, car la liberté d'expression est la valeur fondamentale de la démocratie.

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 27 mai 2021, 11:02

    Je comprend votre démarche dans un sens purement philosophique si on puis dire ,une démocratie ne doit pas priver un individu d'être un libre penseur ,nous sommes d'accords. Mais quand une vérité est établie ,documentée, racontée en détails par des personnes qui l'ont vécue ,elle devient irrévocable et pas permis d'en douter , de la remettre en cause. Les délires du complotisme ont des limites ,la démocratie se doit aussi de poser des balises avec interdiction de les franchir ,m'enfin c'est mon point de vue et n'engage que moi. Ceci dit valable pour tous les camps exactions du fascisme ,communisme et même religieux,une crasse reste un crasse, la lisser,ensuite la nier?????

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 27 mai 2021, 7:52

    Le négationnisme est un délit et il n'est pas permis d'abuser de la liberté d'expression.

  • Posté par Esquenet Alexandre, jeudi 27 mai 2021, 6:57

    Bien sûr que non. On n'affirme pas le contraire d'une vérité.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 26 mai 2021, 22:55

    Eh dire que GLB met dans le même sac le PTB et l'extrême droite , je ne vote pas pour ce parti , si je devais voter pour quelqu'un en ce monde ça serait pour Bernie Sanders,mais j'ai jamais entendu un membre du PTB prodiguer des menaces de mort vis à vis de qui que ce soit et pas non plus nier les camps d'extermination des juifs. Le complotisme ,le négationnisme,la haine de l'autre GLB est l'apanage d'un seul et unique camp .

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko