«Le secret, c’est le travail», savoure Unai Emery, quadruple lauréat de l’Europa League après son succès avec Villarreal

«Le secret, c’est le travail», savoure Unai Emery, quadruple lauréat de l’Europa League après son succès avec Villarreal
Photo News

Unai Emery, l’entraîneur de Villarreal, a soulevé sa 4e Europa League à la suite de la victoire aux tirs au but du « Sous-marin jaune » face à Manchester United, mercredi en finale à Gdansk.

« Le secret, c’est le travail », déclare Emery, qui avait remporté l’Europa League trois fois de suite avec le FC Séville entre 2014 et 2016. « Les joueurs ont montré une belle mentalité tout au long de la compétition et en finale. Nous avons su rivaliser contre un bel adversaire, marquer quand nous le pouvions et mieux finir qu’eux. Les tirs au but, ce n’est pas tant une loterie que ça : il faut avoir la tête solide au moment de frapper et les joueurs ont été fabuleux. J’essaie de leur offrir tout ce qui leur permet de mieux travailler et de connaître l’adversaire, et à partir de là, les faire grandir dans l’adversité. Il faut toujours répondre présent face aux circonstances. Cette saison, nous n’avions pas travaillé les tirs au but (à l’entraînement) mais les joueurs ont été fabuleux. C’est incroyable et merveilleux que tous aient marqué. C’est une fierté pour Villarreal, son président, son projet. »

En face, la déception était grande dans les rangs anglais. « Dans le vestiaire, c’est très calme, évidemment, on est tous déçus », dit Ole Gunnar Solskjaer, l’entraîneur de Manchester United. « Parfois tout se joue à un coup de pied et c’est ce qui fait la différence entre la victoire et la défaite. Ils tireront des leçons de tout cela. Ils doivent… pas savourer cette défaite, mais en apprendre le goût pour s’assurer qu’elle ne revienne jamais. On n’a pas joué aussi bien qu’on sait le faire. On a bien commencé, mais ils ont marqué sur leur seul tir cadré. On est déçu d’encaisser encore un but sur coup de pied arrêté. Mais on a poussé, on a pressé, on a égalisé, et après le but on n’a pas eu autant le contrôle du match et la domination que l’on aurait souhaités. Villarreal nous a compliqué la tâche, ils ont fermé les espaces. On a eu la majeure partie de la possession, mais ils ont bien défendu. On ne s’est pas créé assez de grosses occasions ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous