Accueil Société

Test Achats alerte sur la présence des «substances douteuses» dans les crèmes solaires

Outre les substances douteuses pour la santé, l’organisation s’est aussi penchée sur l’impact environnemental des crèmes solaires.

Temps de lecture: 2 min

Alors que les vacances d’été approchent, Test Achats a décidé de mener une étude se penchant sur les crèmes solaires. L’association de défense des consommateurs avait déjà dénoncé la semaine dernière des produits ne respectant pas les protections annoncées. Cette fois-ci, Test Achats pointe la présence de substances nocives pour l’environnement dans plusieurs produits. L’organisation appelle la ministre de l’Environnement Zakia Khattabi (Ecolo) à les faire supprimer.

L’analyse de Test Achats se basait sur un total de 43 produits solaires : 16 crèmes solaires SPF (facteur de protection solaire) 30, 14 sprays SPF 30 et 13 produits SPF 50/50+. La première conclusion de cette analyse est que 18 des 30 produits avec SPF 30 contiennent un ou plusieurs des 26 allergènes reconnus en Europe. Parmi ces substances, une se distingue en particulier : le butylphényl méthylpropional. Pouvant irriter la peau ou porter atteinte aux organes de reproduction, il sera interdit dès 2022 dans tous les produits cosmétiques. Test Achats s’est adressé aux fabricants afin de leur demander de ne pas attendre la fin de ce délai pour supprimer cet allergène.

Outre les substances douteuses pour la santé, l’organisation s’est aussi penchée sur l’impact environnemental des crèmes solaires. Parmi les 43 produits analysés, seuls trois sont exempts de microplastiques, petites particules de plastique pouvant se répandre dans la nature. « Ce constat nous mène à demander à la ministre Khattabi d’intégrer d’urgence les produits solaires dans l’accord conclu à l’époque de la ministre Marghem avec les représentants du secteur des produits cosmétiques à rincer », déclare la porte-parole de Test Achats, Julie Frère. Selon elle, chaque année, environ 25.000 tonnes de crème solaire finissent dans nos océans.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par DORE MI, jeudi 27 mai 2021, 15:15

    Il y a de l'oxyde de Titane qui a le pouvoir de réfléchir la lumière du soleil...c'est le but. Il serait cancérigène:qu'est-ce qui ne l'est pas de nos jours???

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko