Accueil

Des «fausses orties»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Elles sont ce que l’on appelle des « fausses orties ». Des plantes qui ressemblent presque trait pour trait à cette plante urticante que nous connaissons tous, mais qui n’appartiennent pourtant pas à la famille des urticacées. Parmi ces orties déguisées, on retrouve l’épiaire. Comment le distinguer ? Par ses feuilles, totalement inoffensives, à la fois velues et douces. Son odeur est en revanche bien moins agréable puisqu’il rappelle dans un premier temps l’odeur d’une cave humide, ce qui lui a valu le surnom peu flatteur « d’ortie puante ». Froissez plus amplement ses feuilles et un parfum surprenant de champignon s’en dégagera cependant progressivement. Tout comme les lamiers blanc et jaune (d’autres plantes similaires à l’ortie), l’épiaire est tout à fait comestible. Aucune crainte à avoir donc lors de votre cueillette, si ce n’est quelques légères surprises en termes de goût dans l’assiette.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs