Accueil Culture

C’est sa vie… c’est elle qui l’a choisi

Le portrait d’un « vrai gentil ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Il y a 75 ans tout juste, des Italiens par centaines, puis par milliers, arrivaient en Belgique pour y travailler dans les charbonnages. Pour chaque ouvrier mineur débarqué, la Belgique enverrait 200 kilos de charbon par jour à l’Italie. Des bras contre du charbon : telles étaient les règles édictées dès juin 1946 par les « accords charbon ».

Parmi eux, il y avait un homme, père du tout petit Salvatore. De puisatier dans sa Sicile natale, Antonino Adamo deviendra mineur dans le Hainaut, terre d’accueil et d’exil de tant d’Italiens d’alors.

Hadja Lahbib et Jean-Marc Panis ont choisi de partir de cet événement-là pour dresser, dans le film qu’ils proposent ce vendredi sur La Une, le portrait d’Adamo. On y découvre les premiers pas de Salvatore, entre pauvreté, conditions parfois rudimentaires (pas de chauffage dans les baraquements)… et pourtant bonheur, entouré par des parents bienveillants et aimants.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs