Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Chronique «Vous avez de ces mots»: {La} Madelon, c’est pas {la} Pompadour

L’article devant un nom de famille ou un prénom, c’est du propre !

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Il m’arrive de m’interroger sur l’âge moyen du lectorat de cette chronique, au moment de choisir des exemples parlants pour le plus grand nombre. Cet exercice délicat est d’actualité avec le titre de ce billet : qui, parmi vous, a chanté la Madelon et peut situer la Pompadour dans l’histoire de France ?

J’en vois une majorité qui opinent du chef, ce qui me laisse supposer que vous êtes plus proches des boomers que des milléniaux. Mais l’essentiel est que cette accroche vous mette en appétit pour le menu du jour : les noms propres et l’article défini. Tout cela est d’un commun…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par stals jean, dimanche 30 mai 2021, 1:01

    Monsieur Francard, votre dernière réponse ci dessus, m'a quelque peu interpellé étant donné que dans cette délicieuse chronique, à l'évocation de La Pompadour il n'a pas question de Louis XIV mais bel et bien de Louis XV. Aussi, ce merci (suivi d'un point d'exclamation) au commentaire d' un certain Michel Lecoq d'avoir raison de remettre les pendules à l'heure, me donne à penser que vous connaissez très bien la chanson de Claude Nougaro "Le coq et la pendule" ...

  • Posté par Michel Francard, lundi 31 mai 2021, 23:19

    Bonjour, Monsieur Stals. En réalité, il y avait bien une coquille dans la version initiale de ce texte, vite repérée et corrigée : elle n'apparaît donc plus dans la version actuellement en ligne. Oui, je connais bien "Le coq et la pendule", mais j'avoue que l'humour que vous avez perçu dans ma réponse était involontaire. Au total, je me réjouis d'avoir des lecteurs aussi attentifs que vous. Au plaisir de continuer à vous lire, donc...

  • Posté par De Pauwer Agathe, samedi 29 mai 2021, 12:15

    (1) Curieusement, pas un mot sur la tournure indéfinie *un* Ronsard ou *un* Mesrine, où l'individu nommé prend le sens d'une catégorie qu'il illustre. En bien ou en mal. (2) *La* Malibran exprime, me semble-t-il, le fait que Marie Malibran est unique. Son nom propre reçoit comme consécration l'assimilation à *la* Belgique ou *la* Meuse. La Dugazon semble intermédiaire : il y a du respect ET un reste de dédain pour la profession d'actrice. On ne dit pas *le* Montfleury ou *le* Talma. Et quand la profession perd ses relents semimondains, on préférera dire Mlle Mars ou Mlle Rachel. Quant à la Brinvilliers, il y va aussi d'une unicité, mais dans le négatif. On ne dit pas, cependant, *le* Damiens ou *le* Ravachol. (3) Au XXe s., avec le cinéma, les comédiens américains puis français prendront des noms de scène (Arletty, Bourvil) ou fondront des dynasties (on ne dira pas Le Brasseur ou Le Guitry). Mais je ne serais pas choqué d'un *la* Signoret ou le Coquelin. Seulement, notre époque ne dit plus "Monsieur Gabin", elle dit "Jean Gabin", et donc l'article serait incongru. (4) Modestement spécialiste de la période, j'avoue n'avoir jamais rencontré les formes "la Beaumarchais" ou "la Tallien", encore moins "la Récamier". Il me semble que c'eût été perçu comme insultant pour leur mari. Dans les documents d'époque comme dans les écrits d'historiens, on lit "Madame Tallien" (ou Notre-Dame de Thermidor) et "Madame Récamier", "la veuve Beauharnais" et plus tard "Madame Bonaparte". Auriez-vous des sources ? Ça m'intéresse. (5) Pour ce qui est du masculin, Il y a des occurrences du terme "le Valois", "le Guise", avec un sens politique. N.B. aujourd'hui, les formes "la" et "le" seraient honnies, au profit de l.a.e ou autre absurdité analogue...

  • Posté par Nasse Colette, vendredi 18 juin 2021, 16:45

    Il me semble qu’il serait incongru de dire « monsieur Gabin » puisqu’il s’agit d’un mort. Mais il est vrai que j’ai déjà entendu ce type d’emploi dans les médias, ce qui n’est évidemment pas une référence, hélas !

  • Posté par Michel Francard, samedi 29 mai 2021, 12:45

    Merci pour vos commentaires et pour les pistes d’analyse que vous suggérez. 1. Faute de place, j’annonce dès le début du billet « Seul l’article défini sera pris en compte ». 4. Google Books fournit des attestations de ces emplois. Pour la Récamier, par exemple, voir ce lien : https://bit.ly/3bYEHe0.

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs