Accueil Société

Les piscines, un gouffre financier dont personne ne veut se passer

Alors que Louvain-la-Neuve va lancer la construction de sa nouvelle piscine, d’autres villes ont opté pour la rénovation, voire la fermeture de certains bassins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Ce vendredi, le ministre des infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke, présentera le projet de construction de la nouvelle piscine de 50 mètres de Louvain-la-Neuve (qui ne sera pas olympique puisque, pour obtenir ce label, il faut avoir un bassin d’échauffement de 25 mètres attenant, ce qui fera défaut dans la cité estudiantine). Dans la ville brabançonne, on a préféré cette solution à la rénovation des deux piscines de 25 mètres contenues dans le même bâtiment, à peine à quelques centaines de mètres du centre sportif. Les travaux sont estimés à deux années, pendant lesquelles les deux vieilles piscines continueront à être utilisées. Pas de fermeture au programme donc. Une condition sine qua non, permettant aux étudiants (notamment en kiné et éducation physique) et aux clubs sportifs de continuer à fonctionner.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 28 mai 2021, 9:21

    Il y en aura bientôt une nouvelle sur les toits des bâtiments des abattoirs dans ce merveilleux quartier si bien fréquenté

  • Posté par Diamant Gregory, jeudi 27 mai 2021, 21:31

    non mais à l'eau quoi ! La piscine est incontournable pour le bien être et l'épanouissement. à tout âge et pour de multiples raisons tant éducatives que pour les loisirs. c'est l'économie des piscines qu'il faut renforcer par leur disponibilité.

  • Posté par Charlot Michel, jeudi 27 mai 2021, 17:55

    La piscine de Salzinnes fermée ! Beaucoup de souvenirs pour les vieux Namurois, qui avant sa construction n'avaient que la Meuse pour y nager - à Jambes ou à Amée. Comme beaucoup, j'y ai appris à nager - c'était en 1958 - puis disputé de nombreuses courses avec le Royal Namur Natation, Henri Mathieu président ...

  • Posté par massacry olivier, jeudi 27 mai 2021, 23:00

    Oui, j'y ai aussi appris à nager, vingt-ans plus tard. Maintenant, vivant à Bruxelles, je me réjouis du choix qui y est présent, la grande méchante ville a se privilège d'une multitude de piscines accessibles, même si je dois avouer en avoir une à moins de 300 mètres ...Je plains sincèrement les nageurs wallons.

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs