Accueil Culture Musiques

Concours Reine Elisabeth: Sergei Redkin, un chevalier au service de la musique

Au départ un peu tendu, le candidat russe de 29 ans a une nouvelle fois démontré qu’il était un interprète sensible et doué.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Aîné de cette semaine de finale, le Russe Sergei Redkin (29 ans) possède une incontestable maturité et une expérience qui façonnent sa belle personnalité musicale. En demi-finale, il livrait ainsi un des plus beaux concertos de Mozart de cette session. Un Concerto nº 17 au discours limpide, fluide et nuancé, enivrant mais aussi explosif. Chez Redkin, chaque détail est pensé, apprivoisé et surtout pleinement vécu.

Il faut dire que le pianiste, né le 27 octobre 1991 à Krasnoïarsk (Sibérie), a déjà un certain recul. Formé au Conservatoire Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg, avec notamment Alexander Sandler, il a poursuivi ses études de composition auprès d’Alexander Mnatsakanian, un des derniers élèves de Chostakovitch, avant de devenir depuis 2017 artiste en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth. En 2012, il remportait le concours Maj Lind à Helsinki puis le concours Prokofiev à Saint-Pétersbourg (2013) ainsi la médaille de bronze du Concours international Tchaïkovski à Moscou (2015).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bazior Edouard, vendredi 28 mai 2021, 19:25

    Je ne partage pas du tout l'analyse trop élogieuse de cet article. Le début très rapide enlève la nuance rapide qui arrive peu après. De même plusieurs passages où Rachmaninov fait progressivement monter la tension en puissance ne sont pas mis en évidence dans la présente interprétation. Les nuances sont arrondies et ne créent pas les émotions que l'on peut ressentir avec nombre d'autres interprétations. La non-harmonie avec l'orchestre n'arrange pas les choses, orchestre pas très brillant non-plus.

  • Posté par Vynckier Albert, vendredi 28 mai 2021, 5:23

    ces artistes sont si doués que les superlatifs manquent, le journaliste est obligé de mettre à zéro leur maîtrise hors du commun et de considérer cela comme une base de départ pour n'en voir émerger que le sommet de l'iceberg?

  • Posté par DORE MI, vendredi 28 mai 2021, 13:36

    To Vynckier:Doués certes mais tous ne sont pas forcément musiciens. Il y a une différence!

  • Posté par de PATOUL Jean-Marie, vendredi 28 mai 2021, 2:59

    Malheureusement déçu par l’ orchestre et par le chef.

  • Posté par DORE MI, vendredi 28 mai 2021, 9:38

    Tout à fait d'accord-et ce n'est pas la première fois.L'orchestre n'est pas à la hauteur. COncernant le pianiste,je garde Horowitz en tête mais bonne sonorité.

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs