Accueil Opinions Éditos

La sincérité du possible, la repentance qui ne dit pas son nom…

La dette entre la France et le Rwanda est loin d’être apurée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Emu certes, mais maître de lui, Emmanuel Macron a tenu à Kigali le discours du possible. Sur le fil, il a tenté de se maintenir en équilibre entre les attentes des victimes et la grogne des généraux de l’« Empire », essayé de préserver l’honneur de son pays sans trop travestir la vérité historique. Le président Kagame lui a fait « don » non pas de son pardon, mais de sa compréhension. Homme d’Etat, le président rwandais a salué le courage de son interlocuteur et surtout envisagé un avenir commun, fait de meilleure entente et de coopération. Car il sait parfaitement que la dette entre la France et le Rwanda est loin d’être apurée, que l’exercice de vérité n’est pas arrivé à son terme. Tant de documents dorment toujours dans des tiroirs cachés, tant de témoignages oraux devraient encore être récoltés, tant de génocidaires ont trouvé abri en France ou dans les pays voisins…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ahn John Clive, dimanche 30 mai 2021, 0:50

    Je m'etonne de lire ces lignes d'un journal qui devrait etre neutre dans cette affaire. Paul Kagame fut un des belligerants de ce conflit. Si on peut deplorer le massacre des Tutsis par les Hutus, on ne peut absoudre le role du dirigeant dans la milice Interhamere et sa participation au conflit. Le ministre d'Etat Willy Claes a lors d'un entretein bien rappele la responsabilite et les fautes de Paul Kagame dans les massacres en represailles du genocide. De plus, il participe a l'invasion du Congo ou en est son instigateur. Je vois mal le role que Paul Kagame s'attribue dans cette commemoration ni ce qu'il a a donner au president d'un pays tiers, qui si la France a fourni des armes, elle n'a pas envoye ses soldats combattre l'une ou l'autre faction.

  • Posté par Marck Christian, vendredi 28 mai 2021, 9:13

    Et donc, Paul Kagame est un "Homme d'Etat" qui n'a pas de sang sur les mains ....

  • Posté par Eduwaere Eric, vendredi 28 mai 2021, 6:45

    Parcequ' en RD Congo tout va bien ? Allons allons Colette

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs