Accueil Léna

Georg Baselitz: «L’art est une tentative d’échapper à la peur»

Le peintre allemand a déjà acquis le statut de légende de son vivant. Il n’hésite pas ici à plaisanter sur sa disparition imminente. En même temps, il semble encore bien vivant.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Aucune visite chez Georg Baselitz ne se ressemble. Même à 83 ans, ce peintre allemand mondialement connu continue de multiplier les séries de tableaux, invente de nouvelles solutions formelles pour des thèmes actuels et plus anciens – même au risque de se mettre à nu. Celui qui baisse son pantalon, a-t-il déclaré au cours d’une visite précédente, ne doit pas masquer sa honte.

Une seule constante demeure. A midi pile, Baselitz parcourt les quelques mètres qui séparent son atelier de sa maison surplombant le lac Ammersee, une demeure conçue par Herzog & de Meuron. Pour lui, déjeuner avec des invités signifie déguster un verre de Riesling avec du boudin blanc, du rôti en croûte et, si vous avez vraiment de la chance, une tarte préparée par sa femme Elke.

Si je vous avais dit il y a dix ans qu’en 2021, vous colleriez des bas féminins sur vos toiles…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs