Accueil Belgique

Des pistes hypothétiques pour expliquer les mécanismes sous-jacents

Les patients atteints de covid long ont dû batailler pour que leurs symptômes soient considérés. La difficulté de la reconnaissance est liée aux différents tableaux cliniques mais aussi au mystère qui entoure encore l’origine exacte de ces troubles au long cours.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Les patients atteints de symptômes persistants du covid souffrent aussi d’un manque de reconnaissance. A tout le moins dans les premiers mois qui ont suivi la première vague, même si aujourd’hui encore leurs symptômes peinent à être reconnus ou correctement pris en charge… Au tout début, les médecins ont en effet considéré qu’il s’agissait d’un syndrome de fatigue chronique « classique », consécutif à une infection virale. Mais devant la multitude de patients accablés et la diversité des symptômes (jusqu’à 205 répertoriés par une enquête internationale portant sur quelque 4.000 patients), la science a cherché à comprendre les mécanismes qui sous-tendent l’apparition de covid longue durée. Cette large palette de symptômes rend l’exercice difficile, sans compter l’énorme variation de la prévalence estimée du covid long, selon les différents critères de mesure et le fait que certaines personnes n’ont pu attester d’un test confirmant leur infection.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs