Accueil Société

Attentats du 22 mars: la justice bruxelloise recevra une enveloppe de 5,9 millions pour supporter la charge du procès

Selon les estimations du ministre de la Justice, 72 équivalents temps plein devront être engagés pour éviter que la procédure ne ralentisse le reste des affaires en cours.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

A.SE.

Le procès des attentats du 22 mars, dont le coup d’envoi demeure pour l’heure programmé au mois de septembre 2022, risque de chambouler particulièrement la tenue des affaires « ordinaires » de la justice bruxelloise. De fait, il est prévu que ce procès-fleuve s’étale sur une durée de plusieurs mois dans des locaux par ailleurs éloignés de l’épicentre judiciaire de Bruxelles, à savoir la place Poelaert. La cour d’assises se réunira effectivement au Justitia, bâtiment de justice créé dans les anciens locaux de l’Otan, au nord de Bruxelles.

En vue d’éviter de plomber encore plus la vie des tribunaux, où l’on se bat déjà avec les lenteurs et les retards, « il a été décidé d’investir 5,9 millions d’euros dans la justice bruxelloise » apprend Le Soir à l’issue du Conseil des ministres de ce vendredi. « L’enveloppe servira à renforcer les effectifs, spécifiquement pour Bruxelles, parce qu’un grand nombre de magistrats et de membres du personnel administratif seront chargés de s’occuper du procès au Justitia. C’est du personnel qui ne pourra plus s’occuper des dossiers courants, » précise-t-on au cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD). Au total, a-t-on calculé chez ce dernier, ce ne sont pas moins de 72 ETP (équivalents temps plein) supplémentaires qui seront nécessaires pour éviter le ralentissement général.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko