Accueil Monde France

France: l’émoi après une nouvelle attaque contre la police

Une femme a été grièvement blessée par un assaillant radicalisé près de Nantes. Le climat politique se tend.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

C’est un nouveau drame qui s’ajoute à une liste déjà très longue. Ce vendredi, une policière municipale et deux gendarmes ont été blessés lors de l’attaque d’un assaillant solitaire. Il était près de dix heures quand l’homme est entré dans un commissariat de La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes. Il a poignardé une fonctionnaire, qu’il a grièvement blessée, s’est emparé de son revolver de service et s’est enfui en voiture. Un peu plus loin, alors que plus de deux cents membres des forces de l’ordre étaient déployés et que les habitants étaient invités à rester chez eux, l’assaillant a tiré sur deux gendarmes, avant d’être neutralisé lors d’une fusillade et de décéder peu de temps après. Âgé d’une quarantaine d’années, il était « Français et né en France », a précisé le ministre de l’Intérieur, qui s’est rendu sur place. Selon Gérald Darmanin, l’individu venait de sortir de prison où il purgeait une peine pour vol à main armée. Il était fiché pour radicalisation islamiste et connu pour des problèmes psychiatriques.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, samedi 29 mai 2021, 17:23

    Le problème est avant tout psychiâtrique. Les schizophrènes sont rarement dangereux, mais ceux qui ont de fortes tendances paranoïdes et tendent à passer à l'acte doivent être institutionalisés. De mon temps (années 60 et 70), les fous dangereux étaient à l'asile. Aux Etats-Unis, où comme chez nous on a "libéré" les fous, 1/3 des crimes violents "aberrants" sont commis par des malades psychiâtriques connus, 1/3 sont commis par des individus ayant des antécédents psychiâtriques et 1/3 sont incompréhensibles.

  • Posté par Usual Suspect, vendredi 28 mai 2021, 22:31

    Radicalisé et sujet à des troubles psychiatriques : ne serait-ce pas un pléonasme ?

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, vendredi 28 mai 2021, 20:18

    Voilà. Un attaque terroriste islamiste devient “les policiers votent pour le RN”.

Aussi en France

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs