Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: les républicains bloquent une commission d’enquête sur l’assaut du Capitole

Temps de lecture: 3 min

Les républicains ont bloqué vendredi la création d’une commission d’enquête indépendante sur l’assaut meurtrier du Capitole le 6 janvier par des partisans de Donald Trump, en affirmant que les investigations policières et parlementaires déjà en cours suffisaient.

Il aurait fallu dix voix républicaines ajoutées aux 50 démocrates pour limiter le temps des débats au Sénat et parvenir à un vote final à la majorité simple sur cette commission, déjà approuvée par la Chambre des représentants.

Seuls six républicains ont voté pour, un résultat qui témoigne des profondes divisions tiraillant encore les Etats-Unis près de cinq mois après l’attaque du siège du Congrès américain, et de la grande influence qu’exerce encore l’ex-président républicain sur son camp.

De quoi les républicains ont-ils « peur ? La vérité ? », s’est exclamé le chef de la majorité démocrate Chuck Schumer juste avant le vote, promis à l’échec.

« Nous avons désespérément besoin de cette commission. Le président Trump a propagé ces derniers mois le +grand mensonge+ que les élections étaient truquées, qu’il était en fait le vrai président » victorieux lors du scrutin de novembre 2020, a-t-il dénoncé.

C’est derrière le mot d’ordre « Arrêtez le vol » électoral que des milliers de partisans s’étaient rassemblés à Washington le 6 janvier pour écouter Donald Trump. Plusieurs centaines avaient forcé l’entrée du Capitole, où les parlementaires certifiaient la victoire de son rival démocrate Joe Biden.

Les sénateurs républicains Bill Cassidy, Susan Collins, Lisa Murkowski, Rob Portman, Mitt Romney et Ben Sasse ont voté « oui » lors du vote de procédure sur la commission vendredi.

Les autres, derrière leur chef de file au Sénat Mitch McConnell, s’y sont opposés, voyant dans sa création un « exercice purement politique » qui n’ajouterait rien aux enquêtes de police déjà en cours, avec près de 450 arrestations parmi les émeutiers.

Plusieurs sénateurs étaient absents pour ce vote (54-35).

Le 19 mai, seuls 35 des 211 républicains de la Chambre des représentants avaient voté en faveur de sa création.

Les défenseurs de cette commission, soutenue par Joe Biden, argumentent qu’elle aurait compris cinq membres choisis par les démocrates et cinq autres choisis par les républicains, sur le modèle exact de celle créée après le 11-Septembre, qui avait bénéficié d’un fort soutien dans les deux camps.

Accusé d’« incitation à l’insurrection » par la Chambre des représentants, l’ancien président Donald Trump avait été acquitté en février à l’issue d’un procès au Sénat, faute de voix suffisantes chez les républicains.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, samedi 29 mai 2021, 9:06

    Quand on voit que c'est ce pays qui s'érige en donneur de leçons à la planète entière, il y a de quoi rigoler. Ce qui est plus triste dans cette histoire c'est que l'UE s'aligne sur ce pays comme un mouton suivrait un berger.

  • Posté par Frissen Jean-Marie, samedi 29 mai 2021, 9:54

    Le problème est que nous leur facilitons la tâche en nous appuyant totalement sur eux pour notre défense. Nous ne prenons même pas notre part dans cet effort en étant systématiquement en dessous des investissements militaires que le contrat OTAN nous impose. Les Allemands sont d'ailleurs les premiers responsables en ne favorisant pas, non pas un découplage avec les USA qui ne serait favorable qu'à la Russie et à la Chine, mais en n'investissant pas massivement dans une UE militaire et responsable intégrée dans l'OTAN (et pourquoi pas autour de la France, seule puissance nucléaire de l'UE). Ceux-là sont trop occupés à vendre leur voitures à n'importe quel prix et à ne se fâcher avec personne donc (soutenus d'ailleurs par leurs alliés mercantiles Hollandais). Or, les USA nous laisseront tomber demain : l'Europe, ce continent à la démographie vieillissante et à la croissance atone, ne représente plus l'avenir. Il est grand temps pour nos dirigeants d'arrêter de vivre comme des rentiers vis-à-vis des USA et fassent preuve d'un peu de lucidité pour notre survie future.

  • Posté par Vigneron Gérard, samedi 29 mai 2021, 8:35

    Ce blocage en dit long sur le personnage TRUMP!! pauvre USA!! je viens de vs lire Jean-Marie et je partage votre analyse, Biden a du travail!

  • Posté par Meersman Olivier, vendredi 28 mai 2021, 23:21

    Les loups ne se mangent pas entre eux...

  • Posté par Frissen Jean-Marie, vendredi 28 mai 2021, 19:43

    Les Etats-Unis sont complètement clivés en deux camps qui ne se parlent plus, ne regardent plus les mêmes informations, échangent leurs idées uniquement avec ceux de leur propre camp et méprisent le camp en face. Les faits alternatifs ont remplacé les faits : qu'aurait été le sort des articles de Woodward et Berstein dans le Washington Post du temps du Watergate aujourd'hui chez les Républicains les plus conservateurs ? Fake news ! Préparons-nous au pire nous le Européens. Apprenons à compter sur nous-mêmes et non plus sur un pays qui a pivoté vers l'Asie et dont le prochain président républicain - que ce soit dans 4, 8 ou 12 ans - sera trumpien à n'en pas douter. Le Great Old Party est malade, phagocyté par Trump et ses sbires, portés par les fanatiques de la Bible Belt et du Tea Party. L'avenir de ce pays est sombre. La guerre civile est en vue.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une