Accueil Société

Coronavirus: comment l’hypothèse d’une fuite de labo est réapparue

Des éléments du puzzle continuent de manquer et d’autres restent mystérieux. La piste de l’origine accidentelle de la pandémie n’est pas écartée. Voici quelques repères temporels pour mieux comprendre son retour en force.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les premiers cas de covid-19 ont été identifiés fin 2019 à Wuhan (centre de la Chine). Sans avoir été jamais totalement écartée, la fuite de l’institut de virologie de la métropole chinoise était jusqu’ici jugée improbable par la communauté scientifique qui privilégiait l’hypothèse d’un saut de la barrière entre les espèces (zoonose), comme c’est le plus fréquent. Mais l’échappement accidentel d’un virus étudié en laboratoire, voire modifié pour lui conférer de nouvelles propriétés, fait toujours partie des pistes à l’étude. Voici quelques repères récents, pour mieux comprendre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, samedi 29 mai 2021, 11:47

    De quel régime dictatorial pourrait émaner une information sincère et complète? Aucun! La science permettra peut-être de s'approcher de la vérité...

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 29 mai 2021, 8:47

    Encore un « bobard complotiste »...

  • Posté par Hubert Wynands, samedi 29 mai 2021, 8:29

    Made in China , sans aucuns doutes. Zoonose, ou sortit du labo, ils ont mentis et essayer de le cacher. On en revient toujours à ce régime de merde qui a plongé le monde entier dans la merde.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 29 mai 2021, 13:17

    Le communisme a connu toutes sortes de variantes. La Chine a semblé évoluer vers autre chose pendant un certain temps mais depuis l’arrivée du président actuel, elle est clairement revenue aux fondamentaux. Dictature, contrôle social et mainmise du Parti unique sur l’ensemble de l’activité économique, les rouages de l’Etat et tous les aspects de la vie. C’est indubitablement un régime communiste. L’existence « d’entreprises privées » ne caractérise rien: même en URSS, Tupolev, Lada et les usines sidérurgiques n’ont jamais été officiellement et techniquement des « administrations ».

  • Posté par Albin S. Carré, samedi 29 mai 2021, 11:51

    Il est surprenant d'encore lire que la Chine est communiste. Sans doute une absence de mise à jour de longue durée...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs