Accueil Belgique Politique

Ludivine Dedonder sur l’affaire Jürgen Conings: «Si j’avais commis une faute, je la reconnaîtrais. Mais là, non»

Responsabilité politique, pression, démission… Ludivine Dedonder s’explique dans le feu de l’affaire Jürgen Conings. On lui a caché, dit-elle, une information capitale, « ce n’est pas tolérable ». La ministre annonce réformes et sanctions dans l’armée, « car il y a un problème fondamental, structurel ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

La ministre socialiste de la Défense s’est expliquée au Parlement, sur les manquements, les zones d’ombre noire dans l’affaire Jürgen Conings. Elle revient ici sur les infos capitales auxquelles elle n’a pas eu accès, et sa présumée responsabilité politique…

Personne ne demande votre démission, mais plusieurs parlent d’une « responsabilité politique » dans votre chef. Ça vous inspire ?

Le Vlaams Belang a demandé ma démission…

… De fait. Mais voilà, revenons à la « responsabilité politique », est-ce que vous vous sentez concernée ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

51 Commentaires

  • Posté par jose niesten, dimanche 30 mai 2021, 11:57

    Dans les entreprises lorsqu' une erreur grave est commise, le responsable du service démissionne ou est démissionné mais les politiques n'ont aucun honneur. Dans les pays du Nord de l'Europe ils remettent leur démission d'office.

  • Posté par Sabbe Dominique, dimanche 30 mai 2021, 11:54

    Il est mes semble-t-il indécent pour un ministre de faire sauter les fusibles et de se mettre à l'abris sans avoir au préalable mis en cause la classe politique dont ses prédécesseurs qui ont , sans doute par désinvolture et désintérêt, laissés s'installer une" culture" propice à ce type de dérives. Il serait souhaitable que la classe politique intègre l'idée que l'on peut être coupable, au moins en partie, par omission !

  • Posté par lamine jenny, dimanche 30 mai 2021, 8:36

    Quand on est à un niveau de responsabilité comme celui d'un ministre, on doit connaître tout le fonctionnement du système, il faut arrêter de dire que l'on ne savait rien, que l'on n'était pas informé. Un ministre est responsable à tout niveau, donc démission de la ministre.

  • Posté par Levaux Marie-Noelle, dimanche 30 mai 2021, 0:45

    Pourquoi deux ministres ,Declerk ministre de la Justice, et Vandelanotte de l’Interieur, ont-ils démissionné lorsque Dutroux, alors infiniment moins dangereux que Conings, s’est échappé ? Évidemment si l’argument de la ministre est qu’elle ne savait rien, tous les comploteurs au sein de l’armée vont s’en donner à cœur joie et prendre quelque précautions en plus.. Kafka n’est pas loin !

  • Posté par Deckers Björn, samedi 29 mai 2021, 20:48

    @Staquet Jean-Marie, on est là à demander une démission d'un ministre sur un fait divers certes grotesques mais quand on voit le nombre pathétiques de nostalgiques du petit moustachu, Mme Dedonder n'est tout de même pas responsable de la bêtise humaine. En revanche, les électeurs sont souvent aussi responsables que les politiques des mauvais choix qui sont fait, y compris dans le désinvestissement de la sécurité puisque pour nombre d'électeurs, le seul curseur politique est le niveau d'impôt. Quand on a une vue aussi courte, il ne faut pas s'étonner des résultats. Et la boucle est bouclée

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs