Accueil Société

Coronavirus: la campagne de vaccination d'AstraZeneca touche à sa fin en Belgique

La fin de l’administration du vaccin Astrazeneca est proche en Belgique, « en raison de sa limitation aux plus de 41 ans, le nombre de personnes éligibles diminue ».

Temps de lecture: 1 min

Au cours des deux prochaines semaines, les dernières invitations seront envoyées pour une première injection du vaccin d'AstraZeneca. Après cela, le vaccin ne sera plus utilisé que pour les secondes injections. Le reste ira aux pays pauvres par le biais de l'initiative Covax. C'est ce qu'a annoncé la Task Force Vaccination.

Le temps d'attente entre la première et la deuxième injection avec AstraZeneca est le plus long de tous les vaccins disponibles, soit deux mois. En outre, le vaccin n'est administré qu'aux personnes de plus de 41 ans et les approvisionnements sont très aléatoires.

D'autres vaccins seront donc administrés. Le nombre de vaccins AstraZeneca qui seront finalement en excédent n'est pas clair en raison de l'incertitude des approvisionnements.

Retards

Les retards dans la livraison des vaccins de Johnson & Johnson pourraient potentiellement retarder la campagne de vaccination de deux semaines en été, voire de quatre à cinq semaines si la limite d'âge (administration uniquement aux personnes de 41 ans ou plus) est maintenue suite à l'évaluation des risques en cours, selon la Task Force.

 

À lire aussi Vaccination: un adulte sur deux a reçu sa première dose en Belgique

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par RC Peeters, dimanche 30 mai 2021, 0:00

    A voir absolument : Audition texane sur les vaccinations obligatoires. C'est ainsi que le parlement texan voit la vaccination obligatoire ou les conséquences négatives de ne pas être vacciné. Aucune discrimination ne peut être imposée aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Un médecin dit que, depuis que les mesures ont été levées, il a maintenant plus d'admissions pour les conséquences négatives des vaccinations (minute 15). Les médecins qui témoignent parlent d'effets négatifs chez les jeunes qui ont été vaccinés. C'est impressionnant à quel point ce parlement parle ouvertement de la covid. C'est honteux quand on voit qu'il y a une omerta(loi du silence) au parlement belge. https://tlcsenate.granicus.com/MediaPlayer.php?view_id=49&clip_id=15926

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 30 mai 2021, 14:16

    Si les hôpitaux se vident, il est peu probable que beaucoup de jeunes y soient admis en masse pour des problèmes liés à la vaccination. Les données de pharmacovigilances sont limpides. Cette affirmation du manipulateur crapuleux peeters n'est qu'un fantasme. Ce type est la malhonnêteté incarnée. En effet sa source primaire n'est rien d'autre que francesoir, site complotiste d'extrême droite reconnu (https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-debriefing-du-dr-mccullough). Ce "docteur" est en fait un adepte de la théorie fumeuse de l'efficacité de l'hcq qu'il prône dans sa stratégie thérapeutique (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7410805/pdf/main.pdf). Cette stratégie est mise en cause par des pairs (https://www.amjmed.com/article/S0002-9343(21)00077-2/fulltext). Même l'équipe de raoult ne croit plus à l'efficacité de l'hcq. Les dires de cet intervenant au sénat texan ont été vérifiés et infirmés (https://factuel.afp.com/vaccination-contagiosite-et-immunite-les-infox-virales-dun-cardiologue-americain). Il semble avoir un lien étroit avec l'AAPS, une association de médecin conservateurs qui a fait la promotion d'hypothèses totalement discréditées telles que le virus HIV ne cause pas le SIDA, excusez du peu (https://en.wikipedia.org/wiki/Association_of_American_Physicians_and_Surgeons). La premier page du site web de cette association ne laisse aucun doute sur son délire (https://aapsonline.org/). Pas étonnant que la fachosphère à laquelle appartient sans aucun doute possible le manipulateur crapuleux peeters par ailleurs admirateur de trump répande les idées puantes de ce groupe. La place de la raclure peeters : le fin fond de la fosse d'aisance. https://www.theguardian.com/us-news/2020/may/24/hydroxychloroquine-trump-us-doctors-coronavirus

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 30 mai 2021, 8:27

    Et pour être encore un peu plus clair : <En épidémiologie, la réduction du risque relatif ou l'efficacité est la diminution relative du risque d'événement indésirable dans le groupe exposé par rapport à un groupe non exposé.> Un peu plus complet : [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK63647/].

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 30 mai 2021, 8:09

    "RC Peeters", bonjour-bonjour. Aucune réponse à ma "modeste requête" d'explication "claire, précise et approfondie" ? Quelle est donc la différence entre les fameux "RRR" et "ARR" ? Non, "on" est déjà passé à "autre chose"... Ce n'est pourtant pas trop compliqué. Tout tient évidemment dans les deux mots utilisés : absolu et relatif. Une "Absolute Risk Reduction" se calcule très simplement en effectuant la différence arithmétique entre les pourcentages de cas apparus dans les deux groupes tests que l'on compare (ici "placebo" et "vaccin", soit : %p-%v). Une "Relative Risk Reduction" se calcule elle en divisant la différence de pourcentage précédente, par le pourcentage de cas apparus dans le groupe de comparaison (soit : (%p-%v)/%p). Les deux résultats bien sûr, peuvent s'exprimer sous la forme de pourcentages... Et même si ces deux indicateurs donnent des valeurs dont l'ordre de grandeur peut être très différent, ce ne sont jamais que deux "manières de présenter les choses" complémentaires ; les résultats numériques de l'étude concernée restant strictement les mêmes. Petit rappel de ces notions de base : [https://www.meddent.uwa.edu.au/__data/assets/pdf_file/0005/2670593/Risk_reduction_guide0.2.pdf].

  • Posté par massacry olivier, dimanche 30 mai 2021, 4:20

    Et hops encore une belle intox. La grande blague, la commission sénatoriale du Texas dirait la grande messe sur la vérité scientifique de la vaccination covid. Oufti, vous l êtes loin là, la seule chose à retenir c'est la transparence de la manipulation. Rappelons le contexte de cette commission: le 17/05 différents 'médecins' furent invités à témoignés dans le cadre d'un projet de loi visant à interdire et une vaccination obligatoire sectorielle et un passeport vaccinale, alors que de nombreuses entreprises voulaient l'imposer à ses employées. Ce projet de loi est proposée par le sénateur Bob Hall qui est loin d'être neutre et de faire l'unanimité, tout comme ses témoins invités , ou pourrait dire choisis et ciblés, au nombre de 4 ils sont un bon échantillon de la sphère covidiots. Au sujet de Hall Wikipédia nous informe:" During the Covid-19 pandemic, Hall promoted misinformation about Covid-19 and vaccines, including the debunked conspiracy theory that Covid-19 vaccines skipped animal testing". Pour plus de détail voir l'exelent article, texans, https://www.texastribune.org/2021/05/17/texas-bob-hall-covid-19-vaccine/. Là on y apprend que: "Hall is among the most conservative members of a Texas Senate known for its willingness to embrace right-wing issues. His wing of the party has proven a particular challenge for public health leaders pushing to get people in the state vaccinated." Seu un tiers des Texans sont vaccinés, et plus de 36% refusent le vaccin, on comprend mieux les motivations économiques, et non sanitaires, du projet de cette loi. Auparavant grand avocat de l'ivermectine, "Now, he’s promoting skepticism about the coronavirus vaccines, despite widespread scientific consensus that they greatly reduce the risk of serious illness or death from COVID-19". "Hall framed his measure as a protection of personal liberties. Businesses, he argued, should not have the power to force employees to undergo an “irreversible medical procedure.” But in a period of sagging vaccination rates — particularly among staunch conservatives like Hall — the senator and his invited guests used their platform to promulgate debunked anti-vaccine conspiracies and push claims that have largely been eschewed by the medical community."Comme de bien entendu pour Hall ces vaccins sont expérimentaux. Bref de l'habituel pour le croisé de mauvaise foi Peeters. Les 4 medicins invités à 'témoignés' sont du même accabit. Ainsi le premier, "Personally, I've received numerous reports from family members of my patients, close friends to my patients, that within hours to two days of receiving the vaccine, they've suffered from stroke, heart attack, pulmonary embolism, blood clots, sudden death,” said Dr. Ben Edwards, a Texas doctor who practices integrative medicine and runs a dietary supplement subscription company, at the hearing." Bref un fana des vitamines c et du zinc pour guerrir du virus, ...Remarquons que son site, commercial of course, ne fournit aucune étude, ni preuves. Ce medicin avance le même argument qu'on entend souvent ici, à savoir le nombre de mort du aux vaccins,: 4000 sur 150 millions de personnes vaccinés, chiffre ridiculement bas, basés sur les données officielles, mais obtenues par de faux calculs, bref les même daubes qu'ici."The federal government warns users that reports alone cannot be used to determine whether a vaccine caused or contributed to health complications or death." Le second témoins va dans le même sens, l'immunité naturelle serait plus robuste que celle acquise par la vaccination. Oubliant par là les nombreux sacrifiés pour l'obtenir collectivement. La dernière invitée est le Le Dr Angelina Farella, étonnant d'ailleurs que le Croisé ne la cite pas alors qu'une de ses sources en fait la une: "les belges se reveillent: SENAT TEXAS – Dr Farella – Tests des vaccins covid sur les animaux arrêtés après leurs décès" Selon cette pédiatre: "les tests sur les animaux pour les vaccins contre le coronavirus ont été arrêtés après que les animaux aient commencé à mourir. Ils n’ont pas fait de tests sur les humains », ils ont arrêté les tests sur les animaux, parce que les animaux mouraient. Puis ils l’ont mis à la disposition du public". Encore une belle rumeur bien paniquanté du vaccin expérimentale, pourtant débunké maintes fois. Notemment ici: https://eu.usatoday.com/story/news/factcheck/2021/05/20/fact-check-pfizer-moderna-j-j-tested-covid-19-vaccines-animals/5162426001/: "Farella and Hall are flat wrong. All three coronavirus vaccines approved for emergency use in the United States were tested on animals.And manufacturers didn't stop those trials after all the animals involved died. Pfizer, Moderna and Johnson & Johnson have all said in press releases that they tested their COVID-19 vaccines on animals in pre-clinical trials. In each case, trial results suggested that the vaccines were effective at limiting coronavirus infection. Studies reporting those results were published in peer-reviewed journals." Et ici: https://apnews.com/article/fact-checking-afs:Content:9792931264#:~:text=AP'S%20ASSESSMENT%3A%20False.,spreading%20misinformation%20about%20vaccine%20trials.. Que retenir de tout cela: les mêmes arguments fleurissent outre-Atlantique, ou plutôt nos covididots ânonnes les mêmes rumeurs et fakes news, c'est cela le nouvel ordre mondial, l'interantional de l'obscurantisme au service de l'interet économique. Qu'il est impressionnant que dans un sénat de tels fakes ont libre cours, pas certains que le modèle texans nous inspire. Notons tout de même que contrairement à ce prétend Peeters il ne s'agit pas d'un débat parlementaire. Mais s'ennuie-t-il de tel détail?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko