Chute d’un téléphérique en Italie: deux des trois suspects relâchés

Chute d’un téléphérique en Italie: deux des trois suspects relâchés

Les enquêteurs ont relâché deux des trois individus interpellés à la suite de l’accident de téléphérique qui a fait 14 morts dimanche dernier dans le nord de l’Italie, rapporte dimanche l’agence Ansa.

Les deux personnes remises en liberté sont le dirigeant de la société de téléphérique et son chef opérationnel. Aucune charge n’a pu être établie à leur encontre.

Seul le directeur de l’installation fait encore l’objet d’une mesure de détention, en l’occurrence une assignation à résidence. Certaines de ses déclarations ont éveillé les soupçons des enquêteurs, selon le procureur Olimpia Bossi.

Les éléments indiquent que le câble s’est rompu peu avant l’arrivée de la cabine dans la station montagneuse de Stresa, située à 1.300 mètres d’altitude. Un frein d’urgence semble avoir dysfonctionné.

La cause de la coupure n’a pas encore été établie. Les enquêteurs sont sur la piste d’une désactivation du frein d’urgence. Selon les médias locaux, l’appareil aurait pu être trafiqué pour éviter une interruption des activités de l’attraction.

La région du Piémont a déclaré ce dimanche jour de deuil. Une minute de silence aura lieu à midi.

Le garçonnet s’est réveillé

Le garçonnet israélien, unique survivant de l’accident de téléphérique qui a fait 14 morts dimanche dans le nord de l’Italie, s’est réveillé et devrait sortir prochainement de réanimation, a annoncé jeudi l’hôpital de Turin où il est soigné.

Le garçon de cinq ans est dans un état grave depuis que la cabine a chuté dans le vide à Stresa, près du sommet du mont Mottarone culminant à près de 1.500 mètres, tuant les 14 autres passagers, parmi lesquels ses parents, son petit frère de deux ans et ses arrière-grands-parents.

«Eitan est maintenant réveillé et conscient au service de réanimation, il parle avec sa tante», a déclaré un porte-parole de l’hôpital Regina Magherita de Turin, la capitale du Piémont (nord-ouest).

«D’un point de vue clinique, il se trouve encore dans un état critique en raison des traumatismes au niveau de l’abdomen et du thorax, et de diverses fractures», a-t-il souligné. «Dans les prochains jours, il sortira de réanimation et sera transféré dans un service de long séjour.»

Mercredi, trois responsables de la société gérant le téléphérique ont été arrêtés pour avoir délibérément désactivé le système de freinage d’urgence qui aurait dû bloquer la cabine lorsque le câble s’est rompu.

Les camarades de classe d’Eitan lui ont envoyé des dessins pour lui remonter le moral. «C’est une immense tragédie», a déclaré l’artiste Stefano Bressani, père d’un de ses camarades, au quotidien Il Messaggero.

La maire de Stresa, Marcella Severino, a indiqué au journal que la tante d’Eitan, la sœur de son père, s’occupait de lui. «Elle est très forte, ce qui lui sera utile pour soutenir son neveu. Elle est une présence stable dans la vie de cet enfant, il est entre de bonnes mains», a-t-elle ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous