Accueil Société

Comment le «dossier rouge» Abdeslam a été classé

Un nouveau rapport accablant du Comité P pointe d’importantes failles dans le dossier de surveillance des frères Abdeslam. La brigade antiterrorisme s’insurge contre un dossier « exclusivement à charge » et prépare sa riposte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Le second rapport intermédiaire du Comité P est examiné ce mardi par le Comité permanent de contrôle P et R. Un document ultra confidentiel de 23 pages destiné à évaluer la manière dont l’enquête sur les auteurs des attentats de Paris, avant novembre 2015, a été menée. Un dossier que l’on savait très attendu par certains, particulièrement redouté par d’autres. On comprend aujourd’hui pourquoi…

Le Soir a pu prendre connaissance des principaux constats posés par l’organe de contrôle des services de police dans ce rapport et des « manquements » qui auraient permis aux frères Abdeslam de passer entre les mailles du filet alors qu’ils étaient censés être sous surveillance. Et là : surprise ! Alors que le dossier des terroristes de Paris devait faire l’objet d’un suivi quotidien, on découvre qu’il a finalement été classé sans suite, principalement faute de moyen.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Fernand Stenuit, mardi 26 avril 2016, 18:12

    quel foutoir que ces administrations dont les fonctionnaires passent plus de temps à justifier leur incompétence qu' à réellement travailler . Et surtout ne rien bousculer, les syndicats s'y opposeront.

  • Posté par Mathieu Colmant, mardi 26 avril 2016, 12:26

    Et pendant ce temps, on envoie la police se montrer et se promener dans les rues...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs