Accident de téléphérique en Italie: les trois suspects sortent de détention

Accident de téléphérique en Italie: les trois suspects sortent de détention

Trois hommes arrêtés en lien avec un accident de téléphérique qui a fait 14 morts en Italie ont été libérés dans la nuit de samedi à dimanche, la juge faisant état d’une «absence totale d’éléments» contre deux d’entre eux, selon des sources judiciaires.

Le téléphérique s’est écrasé le 24 mai près du sommet du Mont Mottarone, culminant à près de 1.500 mètres. Seul un garçonnet israélien de cinq ans avait survécu.

Le directeur du service Gabriele Tadini a été assigné à résidence, tandis que le directeur technique Enrico Perocchio et le dirigeant de la société d’exploitation du téléphérique, Luigi Nerini, ont été libérés.

Tous les trois font toujours l’objet d’une enquête. En Italie, les juges ne peuvent ordonner de détention préventive que dans des circonstances particulières, lorsque les suspects risquent par exemple de prendre la fuite.

Les trois hommes ont été arrêtés mercredi après que M. Tadini a admis devant les enquêteurs avoir désactivé un système de freinage d’urgence qui aurait pu empêcher la tragédie.

Il a affirmé l’avoir fait parce que le système fonctionnait mal et avait interrompu le service plusieurs fois, affirmant avoir pris cette décision en accord avec les deux autres suspects.

Freinage d’urgence désactive

Le téléphérique s’est écrasé après la rupture d’un câble. Si le système de freinage d’urgence avait fonctionné, la cabine serait restée suspendue à un second câble. Les enquêteurs essaient d’établir les raisons de la rupture du cable principal.

L’unique survivant de l’accident est un enfant israélien de cinq ans, dont la famille vivait en Italie. Il a perdu ses parents, son frère et deux arrière-grands-parents dans l’accident.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous