Accueil Société

Port du voile: la Stib ne va pas en appel mais la saga continue

Après un vote en comité de gestion, la Stib n’ira pas en appel de la décision du tribunal de travail la condamnant pour discrimination fondée sur les convictions religieuses et le genre. Mais le commissaire Open VLD a quatre jours pour introduire un recours, ce qui renverrait le dossier au gouvernement bruxellois, qui n’en veut pas.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans un arrêt rendu le 3 mai dernier, le tribunal du travail avait donné raison à une plaignante, candidate à la Stib, recalée en raison d’un refus d’ôter son voile. Depuis lors, le ton monte politiquement. La société de transports bruxelloise doit-elle ou non aller en appel ? Le comité de gestion de l’entreprise, où l’on retrouve notamment des représentants des partis composant la majorité bruxelloise, s’est réuni lundi soir…

La Stib ne va pas en appel

Après deux échecs la semaine dernière, le comité de gestion a décidé de ne pas aller en appel de la décision du tribunal. En l’absence de consensus, on est passé au vote : trois voix pour l’appel (Défi et les deux directeurs de la Stib), trois contre (PS, Ecolo, Groen). Egalité. C’est alors le vote du président de la Stib, Merlijn Erbuer, étiqueté Groen, qui a été prépondérant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

57 Commentaires

  • Posté par stals jean, jeudi 17 juin 2021, 18:47

    Le voile islamique est effectivement un signe convictionnel. Signe que celle qui le porte, en toute liberté parentale, exprime ainsi son appartenance totale à une idéologie politico-religieuse, dont les lois qui régissent de A à Z la vie des citoyens des pays islamiques çàd totalitaires, sont dictées par la ""charia". La charia, ce sont d'abord l'obligation de respecter les lois divines que dieu (Allah pour les musulmans) à dicté au prophète Mahomet, loi divines évidemment supérieures à toutes lois humaines. L'attentat dans le métro de Bruxelles, comme tous les autres attentats islamiques dans le monde, comme le carnage du CHARLIE-Hebdo, comme l'égorgement du professeur Paty en Frances ont des leçons de charia prescrite dans la Charia islamique pour les mécréants et les blasphémateurs. Et ces leçons de charia precritent par la charia et le coran d'ailleurs, cela marche au delà de toutes leurs espérances. La SSTIP n'a pas été en appel, Le massacre du 22 mars 2016 à la station Maelbeek revendiqué par une organisation islamique dont la charia et ses lois divines sont les seules lois à respecter à probablement joué dans la décision, pour un deuxième attentat meurtrier islamique, NON Merci...Et pendant ce temps la écolos socialos en tête, évoquent les signe convictionnels islamiques qui ne sont même pas religieux mais politique puisque pas un seul verset du coran n'oblige les musulmanes à se couvrir la chevelure...d'ailleurs, de plus en plus de femmes et de filles surtout les plus scolarisées, même dans les pays aux mains des islamistes radicaux, issue de familles musulmanes osent courageusement se lever, et manifester publiquement (parfois au péril de leur vie ou de leur intégrité physique et mentale) cela suffit cette OBLIGATION de porter ce hijab signe effectivement et absolument CONVICTIONNEL.

  • Posté par stals jean, jeudi 17 juin 2021, 19:04

    je poste à tous les coups mon commentaire sans le relire . Puis je constate les fautes ou de frappes ou d'orthographe, et j'ai parfois honte au point que par conviction je me voilerais bien, pas les cheveux, mais la face...

  • Posté par Usual Suspect, mardi 1 juin 2021, 23:31

    Il n'y aurait pas ces polémiques et ces débats interminables si à l'origine il n'y avait pas ces satanées religions, causes de la plupart des fléaux de ce monde. Faut-il rappeler que toutes ces religions sont basées sur des "histoires" non vérifiées, répétées et transformées de génération en génération, décrivant des scènes invraisemblables, basées sur des mensonges enjolivés pour devenir des fables moralisatrices, engendrant des superstitions qui suscitent la crainte d'un châtiment et qui poussent les soumis à respecter des règles irrationnelles ? L'objectif de ces religions, c'est la domination. Domination d'un être surnaturel tout puissant sur les humains, mais aussi de certains humains, élus par leur tout-puissant, sur les autres humains qui ne méritent que châtiment et mort. Dans quel monde merveilleux nous vivons.

  • Posté par Bonisseur Hubert, mardi 1 juin 2021, 18:41

    En suivant le même raisonnement que le juge (filtre implicite), peut-on conclure que l'enseignement obligatoire est discriminant car il impose au titulaire de cours d'enseigner des notions scientifiques (évolution, origine des espèces, origines de la vie, etc...) qui sont contraires aux préceptes religieux (et qui donc font que certaines femmes ne pourraient être prof car elles refuseraient de les enseigner par "liberté" de conscience) ? la boîte de Pandore est bien ouverte, non ?

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, mardi 1 juin 2021, 18:04

    Voter écolo c'est ça. L'écologie ils s'en fichent comme moi de mon 1er biberon. J'ose espérer que les gens un peu sensés vont ouvrir les yeux. Cette problématique est le résultat du" quand "rien n'est décidé mais reporté toujours à plus tard, ce temps n'est jamais perdu pour tout le monde. Il permet aux fossoyeurs de la Belgique d'avancer masqué.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs