Possibles abus sexuels dans une école à Bruxelles: les parents appellent au calme

Google Maps
Google Maps

Plusieurs parents d’enfants fréquentant l’école fondamentale néerlandophone Floralia à Woluwe-Saint-Lambert appellent lundi, à travers une lettre, au calme, au respect et à la dignité à la suite de la publication dans la presse d’informations faisant état d’une enquête sur de possibles abus sexuels au sein de l’école.

Il est possible qu’un membre du personnel enseignant se soit rendu coupable de tels agissements avec un ou plusieurs enfants, mais les parents regrettent que le secret de l’instruction n’ait pas été respecté et que de fausses informations aient été révélées.

« Nous regrettons par ailleurs que la presse ait été informée de l’affaire, qui plus est de façon anonyme et partiellement erronée, ce qui est de nature à nuire à l’enquête et à la sérénité du climat scolaire », écrivent les parents. « Nous regrettons encore qu’une certaine presse, avide de sensations, ait relayé de fausses informations sans prendre la peine de les vérifier, notamment le fait que la police aurait demandé aux parents d’aller tous faire consulter leurs enfants par un médecin. »

Les parents déplorent également les agissements de certaines personnes sur les réseaux sociaux. « Nous dénonçons le fait que certaines personnes mal intentionnées profitent de la situation pour tenter de semer le chaos en diffusant des rumeurs via les réseaux sociaux, en condamnant a priori un professeur qu’ils désignent comme coupable, en faisant circuler sa photo et son nom ainsi que son lieu de vie alors que la police n’a, à aucun moment, révélé le nom d’un éventuel suspect. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous