Zakia Khattabi sur le port du voile dans le monde du travail: «Il va falloir trancher»

Zakia Khattabi sur le port du voile dans le monde du travail: «Il va falloir trancher»

Le comité de gestion de la Stib réuni lundi en début de soirée a décidé, à l’issue d’un vote étriqué, de ne pas interjeter appel du jugement récent du tribunal du travail jugeant que la Stib avait fait preuve de discrimination à l’égard d’une candidate à l’emploi portant un voile en raison de ses convictions religieuses. Une décision qui fait énormément réagir depuis hier soir.

Ce mardi matin, Zakia Khattabi (Ecolo), ministre du Climat et de l’Environnement, était l’invitée de LN24. Elle est revenue sur cette actualité. « Cette affaire a sali tout le monde », a regretté la ministre. « Je ne crois pas que Rajae Maouane soit une communautariste ou que François De Smet un islamophobe. Aujourd’hui, ce sont les conclusions de ce débat et c’est une catastrophe. »

Pour l’écologiste, il serait préférable que les politiques se mettent autour de la table et déconstruisent les craintes que les uns et autres peuvent avoir dans ce débat. « La conséquence aujourd’hui est qu’en effet, les interdictions qui existent empêchent certaines femmes d’accéder à un certain niveau d’emploi. Ce n’est pas vrai pour les hommes. Certainement que la Stib n’avait pas cela en tête et ne voulait pas faire de discrimination sur la base du genre. Mais c’est la conséquence. (…) Je plaide pour une sérénité du débat et puis, à un moment, il va falloir qu’on tranche. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous