Victime de dépression, Naomi Osaka a quitté Roland-Garros: Serena Williams veut lui apporter son soutien

@AFP
@AFP

Serena Williams est impatiente de soutenir Naomi Osaka. La star japonaise du tennis s’est retirée de Roland-Garros lundi après toute l’agitation suscitée par son boycott de la presse. La lauréate du dernier Open d’Australie, âgée de 23 ans, a révélé qu’elle luttait contre la dépression depuis 2018. Osaka a déclaré avoir « traversé de longues périodes de dépression depuis l’US Open 2018 (son premier titre du Grand Chelem) et a eu beaucoup de mal à s’en remettre ».

« J’aimerais pouvoir la serrer dans mes bras en ce moment », a déclaré Williams après avoir appris la décision d’Osaka après sa victoire au premier tour à Roland-Garros. « Je sais ce qu’elle ressent parce que j’ai aussi été dans la même situation ».

Selon Williams, Osaka a besoin de temps et d’espace plus que tout en ce moment. « Nous avons tous des personnalités différentes et chacun gère les choses différemment. Nous devons la laisser gérer cette situation comme elle le souhaite et comme elle pense que c’est le mieux pour elle. C’est tout ce que je peux dire. »

Au Japon, où Naomi Osaka est une grande vedette, la réaction de soutien est aussi très forte de la part de ses fans. Osaka qui a annoncé qu’elle allait prendre du recul avec la compétition, doit représenter son pays cet été aux Jeux Olympiques qui se déroulent à Tokyo.

« J’ai été surprise. Je ne peux pas imaginer ce qu’elle a traversé, mais j’espère qu’elle ne regrettera pas sa décision », a déclaré sa compatriote Misaki Doi. L’ancienne joueuse de tennis japonaise Ai Sugiyama a déclaré dans une émission matinale mardi qu’elle espérait que les actions de Naomi Osaka pourraient être « l’occasion de parler de la santé mentale des sportifs ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous