Accueil Belgique Politique

Voile à la Stib: le dossier atterrit sur la table du gouvernement bruxellois

Le commissaire Open VLD du comité de gestion de la Stib a décidé, nous dit-on, de déposer un recours qui relance la saga du voile…

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 1 min

La saga ayant trait au port du voile à la Stib se poursuit. Et repart de plus belle. L’on apprend, à bonne source, que Vincent Riga, commissaire Open VLD au sein du comité de gestion de la société de transports, a rédigé un courrier (adressé à Elke Van den Brandt, en charge de la Mobilité au gouvernement bruxellois) par lequel il introduit un recours contre la décision intervenue lundi, en comité de gestion toujours, qui renonçait à aller en appel… A savoir : en appel contre la décision du tribunal du travail de Bruxelles en date du 3 mai qui condamnait la Stib pour discrimination fondée sur les convictions religieuses et le genre.

Et maintenant ? Avec ce recours, l’affaire atterrit sur la table du gouvernement bruxellois. Qui devra trancher dans les 20 jours, toujours pour ou contre l’appel. Or, l’on sait les divisions profondes entre les partis de la coalition (rouges, verts et amarante côté francophone) ainsi qu’en leur sein…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

44 Commentaires

  • Posté par Rossignol Thierry, mercredi 2 juin 2021, 13:08

    Les premières victimes de ce retour en arrière, ce sont les musulmanes qui travaillent déjà à la STIB et qui ont accepté la neutralité de l’entreprise. Demain, elles pourraient subir des pressions notamment de leurs collègues pour devoir porter le voile puisque ce n’est plus interdit. On pourrait se retrouver dans une situation où il y aurait les « bonnes » musulmanes qui portent le voile et les autres. Un comble de compromettre la « tranquillité » de celles qui ont accepté de respecter les règles de l’entreprise. Le parti dit écolo n’est plus à une aberration près.

  • Posté par stals jean, mercredi 2 juin 2021, 12:04

    Que la Stib se renseigne chez son homologue Français de la RATP avant d'envisager "la neutralité inclusive" bisounours qui ouvre la porte à un communautarisme islamique incontrôlable. Depuis 2005, une clause stipule dans le contrat de travail des salariés un devoir de laïcité et de neutralité: «Vous vous engagez à adopter, dans l'exercice de vos fonctions, un comportement et des attitudes visant au respect de la liberté et de la dignité de chacun. En outre, la RATP étant une entreprise de service public qui répond au principe de neutralité, vous vous engagez à proscrire toute attitude ou port de signe ostentatoire pouvant révéler une appartenance à une religion ou à une philosophie quelconque». Que les journaleux sortent se bougent un peu le cul de leur chaise, la RATP c'est pas si loin, ils en apprendront des vertes et des pas mures sur ce communautarisme islamique qui mine les relations au travail. Bien entendu ce communautarisme islamique est crapuleusement nié par des syndicats qui se livrent des véritables guerres pour draguer les voix. Aussi, particulièrement à Bruxelles, cette "neutralité inclusive" de la ministre de tutelle de la STIB n'est rien moins que de l'irresponsabilité politique insupportable qui ne peut conduire qu'à des conflits qui seront un jour parfaitement ingérables. c'est le but de l'islam de la charia. j'invite les lecteurs et tous responsables politiques de tous horizons à découvrir par le canal d'internet et You Tube par exemple, la conférence intitulée: "La colonisation islamique de L'Europe". Continuer après cela d'évoquer le voile comme simple signe convictionnel religieux, relève de la mauvaise foi crasse de chez Crasse, ou de l'imbécilité congénitale absolue et abyssale. Quand à celles et ceux qui me prendraient pour ce que je ne suis pas, je les invite à consulter ce que je publie depuis des années sur Facebook...

  • Posté par Usual Suspect, mardi 1 juin 2021, 22:31

    Il n'y aurait pas ces polémiques et ces débats interminables si à l'origine il n'y avait pas ces satanées religions, causes de la plupart des fléaux de ce monde. Faut-il rappeler que toutes ces religions sont basées sur des "histoires" non vérifiées, répétées et transformées de génération en génération, décrivant des scènes invraisemblables, basées sur des mensonges enjolivés pour devenir des fables moralisatrices, engendrant des superstitions qui suscitent la crainte d'un châtiment et qui poussent les soumis à respecter des règles irrationnelles ? L'objectif de ces religions, c'est la domination. Domination d'un être surnaturel tout puissant sur les humains, mais aussi de certains humains, élus par leur tout-puissant, sur les autres humains qui ne méritent que châtiment et mort. Dans quel monde merveilleux nous vivons.

  • Posté par Malé Bertrand, mercredi 2 juin 2021, 12:11

    Et tous ces prêcheurs qui, d'après ces légendes stupides, sont venus sur terre pour prêcher la "bonne parole ???", auraient pu porter, avant l'heure, le nom qui fait actuellement fureur sur les réseaux sociaux, c'est-à-dire celui "D'INFLUENCEUR". Et lesdits "prêcheurs influenceurs" étaient probablement forts doués, quand, après des millénaires, on constate qu'au 21ème siècle encore, les milliards de gogos continuent à suivre leurs prêchis prêchas !!!

  • Posté par Desmet Marc, mardi 1 juin 2021, 20:38

    Convictionnel = conviction = croyance ferme = certitude que l'on a d'un fait, d'un principe...ça peut devenir dangereux!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs