Bruxelles: le MR propose d’interdire les signes convictionnels dans la fonction publique

Bruxelles: le MR propose d’interdire les signes convictionnels dans la fonction publique

Le MR déposera mercredi au parlement bruxellois une proposition d’ordonnance visant à l’interdiction du port ostentatoire de tout signe convictionnel religieux, politique ou philosophique dans la fonction publique, dans les organismes publics et parapublics, a-t-il annoncé mardi.

Les libéraux, dans l’opposition à Bruxelles, ont pris cette initiative à la suite de la décision du comité de gestion de la Stib de ne pas aller en appel d’un jugement du tribunal du travail de Bruxelles qui a condamné la société de transport pour avoir refusé d’embaucher une femme portant le voile islamique.

Le MR « condamne fermement cette décision incompréhensible. La neutralité de l’État constitue le fondement de notre socle commun de valeurs et la condition d’un vivre-ensemble apaisé où chacun se sente respecté dans sa différence, sa conviction, sa culture ou sa religion. Sa remise en question ouvrira toujours la porte au communautarisme et à ce qui nous divise plutôt que ce qui nous rapproche », a-t-il expliqué dans un communiqué.

« Pour le Mouvement réformateur, il est clair que toute personne qui participe à l’exercice de l’administration doit refléter cette neutralité dans son attitude, son comportement et son apparence », a-t-il ajouté.

Le parti libéral appelle « tous les démocrates attachés aux principes de la liberté de l’individu et de neutralité de l’Etat » à le suivre dans sa démarche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous