Les producteurs laitiers manifestent dans plusieurs pays européens

"Les exploitants et la main-d'œuvre familiale du secteur laitier européen doivent se contenter de revenus moyens bien inférieurs au salaire minimum légal. Dans plusieurs pays, les exploitations sont même entièrement privées de revenus. La croissance galopante des coûts de production due à la pénurie et à l'augmentation du coût des aliments pour animaux, aux conséquences du changement climatique et à un alourdissement de la réglementation ne fera qu'empirer la situation", pointe l'EMB.

La manifestation de mardi à Bruxelles était organisée par l'association de producteurs de lait belges MIG et les organisations SOS Faim, Oxfam et le CNCD. A l'occasion de la journée mondiale du lait ce 1er juin, d'autres mobilisations étaient prévues en Italie, en France, en Norvège, et plus tard dans le mois, en Allemagne, en Suisse et au Portugal.

"Les manifestations ont pour but de faire entendre à l'industrie laitière et au monde politique l'urgence de leurs revendications afin d'obtenir une augmentation significative des prix."

Les producteurs demandent que "des instruments et des mesures effectives soient intégrés dans l'Organisation commune des marchés de la Politique agricole commune, notamment par le biais d'instruments efficaces de gestion des crises, comme la réduction volontaire de la production, des mécanismes de prévention de crise et d'alerte précoce, ainsi qu'une amélioration de la position de marché des producteurs et une protection face aux importations, qui sapent les normes européennes".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous