Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: l’antisémitisme existe encore et nous devons le combattre

Un nombre important d’étudiants juifs ressentent un malaise toujours grandissant lorsqu’ils doivent annoncer qu’ils sont Juifs. Ils nous livrent leur vécu et insistent sur le fait que le combat contre l’antisémitisme est l’affaire de tous.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

L’Union des Étudiants Juifs de Belgique a récemment organisé une soirée de discussions avec une trentaine d’étudiants juifs provenant de différents horizons et campus afin de parler de l’antisémitisme et des façons dont il se matérialise dans nos universités.

La nécessité de nous mettre en commun afin de relater notre vécu de l’antisémitisme provient d’une constatation criante. Au-delà des formes évidentes et directes d’antisémitisme, il existe une problématique d’un autre type : nombreux sont les étudiants juifs à éviter de révéler leur judéité de façon publique, que ce soit à leurs amis les plus proches ou à l’ensemble de l’auditoire, par exemple en portant un pull du Comité de l’UEJB. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 9 novembre 2021, 8:33

    Et si on parlait enfin des jeunes juifs belges qui font leur service militaire (3 ans pour les garçons, 1 an pour les filles) en Israël ? Si on écrivait enfin leur témoignage ? Sont-ils intégrés dans la société belge ? Est-ce une manière de s'assurer une alhia plus facile s'ils devaient un jour franchir le pas ? Ce serait intéressant d'avoir un reportage non biaisé sur le sujet, je trouve. Qui osera ?

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 10 novembre 2021, 21:26

    Vous avez des statistiques ? Des cas concrets ? Ou c'est juste pour répandre des insinuations malveillantes ? Des jeunes juifs belges qui ont envie d'aller faire leur service militaire en Israël, je n'en ai pas rencontré beaucoup. Manifestement, vous ne connaissez pas le sujet puisque même vos informations sur la durée du service militaire en Israël sont fausses. Pour votre information, la plupart des nouveaux immigrants en Israël sont tout simplement dispensés de service militaire.

  • Posté par Ahn John Clive, mercredi 2 juin 2021, 17:45

    Il est evident que toutes les attaques gratuites sur les Juifs sont regrettables et je deplore la fermture de l'Athenee Maimonide situe rue de l'abattoir, qui serait du aux nombreuses agressions dont ont ete l'objet les Juifs. De la a en faire des victimes, c'est un pas de trop. Les Juifs via leurs nombreuses organisations reagissent au quart de tour vis-a-vi de toute resurgence du nartional socialisme, passe, encore, de ses symboles, deja douteux. Interdire la vente de jouets portant des signes du troisieme Reich, etc , cela devient ridicule. Faire des proces d'intention a Herge, interdire Brasillach, releguer dans les coulisses Celine, est une ineptie. On ne va pas reecrire toute la literature chaque fois qu'il est fait mention d'un juif ou de sa caricature. Ou reinventer le cinema parce qu'il contient des stereotypes.

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La santé au cœur de la reconstruction du commun

Le 12 août dernier, en adoptant son plan « climat et santé » le Congrès américain a non seulement marqué un tournant dans la politique des États-Unis, mais il a surtout montré la direction vers laquelle nos sociétés doivent s’engager. Enfin, nous prenons conscience que c’est la santé qui doit gouverner le monde.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs