Thierry Neuville avant le Rallye de Sardaigne: «Le plus grand défi sera la chaleur»

Thierry Neuville avant le Rallye de Sardaigne: «Le plus grand défi sera la chaleur»
Photo News

Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe (Hyundai i20 Coupé WRC) seront évidemment au départ du Rallye de Sardaigne, cinquième épreuve du championnat du monde des rallyes WRC 2021. Neuville arrive en terrain connu, lui qui a remporté l’épreuve italienne en 2016 et 2018. Un troisième succès permettrait au pilote belge de se relancer dans la course au sacre mondial après avoir joué de malchance la semaine dernière au Portugal. Martijn Wydaeghe, copilote de Neuville depuis le début de saison, a lui aussi déjà disputé ce rallye, en 2019 avec Guillaume de Mevius.

« La Sardaigne est un rallye où notre équipe a toujours été particulièrement performante ces dernières années », a déclaré Thierry Neuville. « Dani (Sordo), Ott (Tänak) et moi-même avons déjà gagné là-bas. C’est aussi l’ambition de ce week-end. Cette course est légèrement différente des éditions précédentes car nous retournons à Olbia, où nous avons couru dans le passé. Le plus grand défi sera la chaleur, pour les conducteurs et les voitures. Le parcours est très accidenté, les routes très étroites. Ce sera un défi d’éviter les pièges », a expliqué Neuville, qui veut rebondir après avoir dû abandonner au Portugal.

Hyundai alignera trois voitures ce weekend et non quatre comme prévu initialement. Oliver Solberg ne pourra pas prendre le départ car son père Petter Solberg, champion du monde des rallyes en 2003, a été testé positif au coronavirus et a eu des contacts rapprochés avec son fils. Les trois pilotes de l’écurie seront donc Neuville, Tänak et Sordo.

Le Français Adrien Fourmaux et son copilote belge Renaud Jamoul (Ford Fiesta MKII) sont également de retour en Sardaigne. Pas avec la version WRC de la Ford Fiesta comme lors des deux dernières épreuves, mais avec la R5. Renaud Jamoul vise le podium. Après deux brillantes performances en Croatie et au Portugal, où ils ont terminé sixièmes à chaque fois, Fourmaux et Jamoul vont descendre en WRC2 ce week-end. « Avant la saison, il a été décidé que 2021 serait une année à deux vitesses », explique Renaud Jamoul. « De cette façon, nous apprenons à connaître toutes les courses et nous pouvons acquérir de l’expérience avec le WRC dans différents domaines. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous