Légère augmentation des immatriculations de voitures neuves en mai

"Néanmoins, ces résultats tant mensuels que cumulés demeurent bien en deçà de ceux constatés en 2019 avant la pandémie de Covid-19 (recul mensuel de 31,8% et repli cumulé de 26,6%). Ces résultats illustrent à la fois une baisse du marché ainsi que les difficultés de production liées aux soucis d'approvisionnement en pièces détachées", explique Febiac. 

Le segment des véhicules utilitaires légers neufs a enregistré en mai une amélioration de 4,7% de ses immatriculations par rapport à cette même période en 2020 (6.021 unités). 

Le marché des deux-roues motorisés neufs enregistre pour sa part en mai une progression de ses immatriculations (+9%), ce qui lui permet d'annoncer un résultat cumulé en hausse de +32,8%, avec 12.466 unités écoulées en 2021. "Le marché de la moto semble donc poursuivre sa croissance face à 2020, mais il n'est pas encore revenu à son niveau de 2019 (-2%), qui demeure la période de comparaison plus pertinente, et ce principalement suite aux problèmes de livraisons rencontrés par plusieurs marques et modèles", souligne Febiac.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous